Tchad

Décès du président de l’association des victimes de Hissein Habré

Il devait recevoir au courant de ce mois de novembre « le Grand prix du mois du livre 2019 »

Photo : APA

APA-NDjaména (Tchad) De notre correspondant Adam Hassane Deyé – Zakaria Fadoul Kidhir, président de l’association des victimes, des crimes et répressions politiques du régime de Hissein Habré (1982-1990), est décédé dimanche soir à N’Djamena à l’âge de 73 ans des suites d’une maladie, a-t-on appris de sources proches de sa famille.

Ancien ministre de l’Enseignement, Zakaria Fadoul Kidhir avait fait la prison durant le régime de l’ancien président tchadien Hissein Habré. C’est en sa qualité de victime qu’il avait témoigné aux procès des cadres de la Direction de la documentation et de la sécurité (DDS) et de Habré organisé à Dakar au Sénégal.

Hissein Habré qui a dirigé le Tchad de 1982 à 1990, a été accusé d’être le responsable de la mort de 40.000 personnes. Jugé à Dakar par les Chambres africaines extraordinaires, il a été condamné en 2017 à la réclusion à perpétuité.

Enseignant-chercheur à l’université de NDjaména, Fadoul Kidhir a occupé des années durant le poste de vice-recteur de cet établissement avant d’être recteur de l’université virtuelle du Tchad.

Zakaria Fadoul Kidhir a été par la suite nommé ministre de l’Enseignement supérieur en 2018. A son éviction du Gouvernement, il avait repris ses activités académiques.

Auteur de nombreux ouvrages, il devait recevoir au courant de ce mois de novembre « le Grand prix du mois du livre 2019 ». Sa bibliographie comprend des ouvrages comme « Loin de moi-même » paru en 1989, « Les moments difficiles » sorti en 1998, « L’anthropologie des populations tchadiennes : les Béri du Tchad » publié en 2016 et « Violences et évènements au Tchad : une approche d’anthropologie politique » paru en 2017.

AHD/cat/APA

Commentaires
Haut