Présidentielle 2020

Soro appelle à « retirer le contrôle absolu du processus électoral des mains » de Ouattara

guillaume_soro_EDS-politique-2019
Photo d'archives

ABIDJAN, 08 novembre 2019 – 19H43 GMT [ALERTE INFO]- L’ex-président de l’Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Soro, candidat déclaré à la présidentielle de 2020, a appelé vendredi à « retirer le contrôle absolu du processus électoral des mains » du président Alassane Ouattara, à Londres.

« Pour qu’il y ait une véritable élection présidentielle dans mon pays, la Côte d’Ivoire, il faut de toute urgence retirer le contrôle absolu du processus électoral des mains du président Ouattara et de l’actuelle commission électorale soumise à ses ordres », a souhaité M. Soro dans son discours à la Chatham House, un institut de réflexion basé à Londres.

Pour lui, « une élection présidentielle aussi cruciale que celle de 2020, ne peut pas se dérouler sous la confiscation de l’institution électorale et de l’institution judiciaire par M. Ouattara ».

Il a accusé le président d’avoir « nommé des membres et des obligés de son parti et de son régime » au sein de la nouvelle CEI, « faisant fi d’une condamnation de la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples en 2016 »

« Le régime Ouattara fonce tête baissée vers une énorme mascarade électorale en 2020, en piétinant les principes d’équité, de transparence, de confiance et de compétence qui doivent présider à toute organisation électorale dans nos jeunes démocraties », a estimé Guillaume Soro.

Il a évoqué « une vaste opération de tricherie » en raison des « 3,7 millions de militants enregistrés et futurs électeurs  » annoncés par le parti au pouvoir le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), car « Jamais un parti n’a dépassé 500.000 adhérents effectifs et non forcés en Afrique francophone ».

M. Soro devrait avoir une rencontre samedi à Londres avec ses partisans dénommée « Crush party ».

EFI

Commentaires
Haut