Nigéria

Le président de la fédération de football acquitté dans une affaire de corruption

Dikko, Pinnick et les autres étaient accusés de 16 chefs d’accusation relatifs à la CDM 2014, de conflit d’intérêts et de non-déclaration d’actifs

APA-Lagos (Nigeria) – La Cour suprême fédérale nigériane siégeant à Abuja a acquitté, mercredi, le président de la Fédération nigériane de football (NFF, sigle anglais), Amaju Pinnick, accusé de fraude pour un montant de 8,4 millions de dollars (4 milliards de nairas).

Le tribunal a également innocenté les autres membres de la NFF, Seyi Akinwunmi 1er vice-président, Shehu Dikko, 2e vice-président, Mohammed Sanusi, secrétaire général et Ahmed Yusuf, membre du comité exécutif pour des infractions similaires.

Selon Channels Television, les dirigeants de NFF étaient accusés de 16 chefs d’accusation de corruption et de détournement de fonds de la subvention pour la coupe du monde 2014, de conflit d’intérêts et de non-déclaration d’actifs par le défunte Commission spéciale d’enquête (SPIP), dirigé par Okon Obono-Obla.

Le juge Ijeoma Ojukwu a rejeté l’affaire avec les 16 chefs d’accusation et a acquitté les responsables de la NFF après que l’avocat représentant le Procureur général et ministre de la Justice du Nigeria a demandé le retrait des charges.

Le procureur général et le ministre de la Justice ont repris l’affaire du bureau de la SPIP, qui avait initialement intenté l’action contre les défendeurs.

L’avocat a déclaré qu’il ne pouvait pas poursuivre l’affaire à cause du manque de preuves.

L’avocat des accusés, Me Sani Katu, a demandé au tribunal d’abandonner les charges, de libérer et d’acquitter les responsables de la NFF.

GIK/lb/te/APA

Commentaires
Haut