Insolite

Elle cache huit lingots d’or dans ses chaussures pour passer la frontière chinoise

L’orpaillage est répandue en Russie, l’un des 1ers producteurs d’or au monde avec près de 300 tonnes extraites en 2018

Photo : DR

Après une fouille au détecteur de métal, une Russe a remis volontairement huit lingots d’or aux douaniers lors d’un contrôle routier à la frontière russo-chinoise, d’un poids total de 1.863 grammes. Ils étaient accrochés à ses semelles avec du ruban adhésif.

« La jeune femme marchait d’une manière peu naturelle ». Alors qu’elle voulait passer en Chine, une Russe a été arrêtée par des douaniers avec… deux kilos d’or dissimulés dans ses chaussures.

« Elle était nerveuse avant de passer la douane » à un point de contrôle routier à la frontière russo-chinoise, dans la ville de Zabaïkalsk, a indiqué mardi le Service des douanes régional dans un communiqué.

Après une fouille au détecteur de métal, elle « a remis volontairement huit lingots d’or, d’un poids total de 1.863 grammes, qui étaient accrochés à ses semelles avec du ruban adhésif », a ajouté la même source.

Une valeur de plus de 70.000 euros
Selon des expertises, la valeur des lingots, « fabriqués de manière artisanale », dépasse les 5 millions de roubles (plus de 70.900 euros). La jeune femme a affirmé transporter de l’or à la demande d’un ressortissant chinois. Une enquête pour « trafic de ressources stratégiques » a été ouverte.

Lire aussi :
Une Américaine tire sur sa fille venue lui rendre une visite surprise

Depuis le début de l’année, plusieurs Russes ont été arrêtés à Zabaïkalsk pour des tentatives de transfert d’or vers la Chine, selon le Service des douanes. En août, une citoyenne russe avait essayé de passer la frontière avec dix lingots d’or également cachés sous les semelles de ses chaussures.

L’orpaillage est une pratique répandue en Russie, l’un des premiers producteurs d’or au monde avec près de 300 tonnes extraites en 2018. Le mois dernier, au moins 17 personnes ont été tuées par la rupture d’un barrage dans une mine d’or illégale de la région sibérienne de Krasnoïarsk.

Source : LaDépêche

Commentaires
Haut