Armée

Racket : Plus de 200 FDS jugés depuis 2011 (Commissaire du gouvernement)

Le Commissaire du gouvernement, le général Ange Kessy

Photo : Archives

Abidjan, 22 octobre 2019 -[ALERTE INFO]-Plus de 200 agents des forces de défense et de sécurité (FDS) ont été jugés pour 131 dossiers liés au racket depuis 2011 en Côte d’Ivoire, a annoncé mardi à Abidjan le Commissaire du gouvernement, le général Ange Kessy, qui a par ailleurs reçu des mains de l’Unité de lutte contre le racket (ULCR) 20 dossiers impliquant 33 personnes, enregistrés au 3e trimestre.

Ce sont « 211 personnes qui ont été jugées sur 131 dossiers (…) tous corps confondus » depuis 2011, a dit M. Kessy qui pense « atteindre 200 dossiers d’ici à fin décembre », mettant en cause « au moins 500 personnes », face à la presse au tribunal militaire d’Abidjan.

Selon lui, les Ivoiriens « portent très peu plainte » contre les Fds de leur pays, comparativement aux « étrangers » qui représentent environ 80% des plaignants.

« N’ayez pas peur. A partir du moment où un policier est découvert, vous pouvez porter plainte contre lui. Le policier fait peur quand il est bon. Si vous ne les signalez pas, on ne peut pas les extirper. », a insisté Ange Kessy à l’endroit des populations, assurant que « le tribunal militaire et l’Ulcr seront toujours là pour poursuivre » les agents impliqués dans des cas de racket « jusqu’à leurs derniers retranchements ».

L’Unité de lutte contre le racket a « préparé » pendant le 3e trimestre 20 dossiers impliquant « 33 personnes », à savoir « 21 policiers et 12 gendarmes ».

MYA

Commentaires
Haut