Education

Les enseignants de l’université de Korogho suspendent leur grève de travail de deux semaines

Université-Peleforo-Gon-Coulibaly-Korhogo-education-enseignement-supérieur

Passé ce délai de deux semaines, les enseignants-chercheurs et chercheurs de l’UPGC de Korhogo vont reconduire l’arrêt de travail

Photo : Archives

Abidjan, 17 octobre 2019 – 16H35 GMT [ALERTE INFO] – La Coordination nationale des enseignants-chercheurs et chercheurs de Côte d’Ivoire (CNEC), section de Korhogo (Nord) ont suspendu jeudi pour deux semaines leur grève de travail entamée lundi, pour « protester contre le paiement illégal des heures complémentaires » de 2017-2018, dans une note.

« L’assemblée générale de ce jour (…), la suspension de deux semaines de l’arrêt de travail de protestation pour le paiement des arriérés des heures complémentaires au titre de l’année 2017-2018 à compter de ce jeudi », indique la note signée par le secrétaire général de la CNEC de Korhogo Frédéric Mobio.

Dans son préavis d’arrêt de travail de trois jours adressé au président del’université Peleforo Gon Coulibaly de Korhogo, le bureau de la CNEC de cette université a dénoncé « le manque de transparence et de lisibilité dans le mode de calcul et le taux horaire appliqué au paiement des heures complémentaires au titre de l’année 2017-2018 ».

« Passé ce délai de deux semaines, les enseignants-chercheurs et chercheurs de l’UPGC de Korhogo vont reconduire l’arrêt de travail pour exiger le paiement intégral des arriérés des heures complémentaires », précise la note.

HAN

Commentaires
Haut