Cocody

Les pluies diluviennes font craindre les inondations de 2018 (REPORTAGE)

inondation-Abidjan-pluies-diluviennes

Il a plu pendant deux jours (vendredi et samedi) et déjà six morts

Photo : Archives

Abidjan, [ALERTE INFO] – « Cette fois c’est mieux que l’année dernière, mais on reste vigilants quand même pour ne pas être pris au piège », sourit Estelle, une habitante du quartier dit Angré Château dans la commune de Cocody (Est d’Abidjan), après deux jours de pluie incessante dans cette zone où des inondations ont précédemment été constatées.

Dans ce quartier, le souvenir des inondations lors de la grande saison des pluies en 2018, notamment entre les mois de mai et juin, reste encore dans les esprits: « ce sont les pompiers qui ont sauvé ma sœur et sa famille au quartier Fandasso (Angré) cette année-là. Ils ont déménagé depuis », raconte Estelle, qui dit avoir « peur d’être surprise par la pluie en pleine nuit ».

« Il y a des endroits comme le carrefour de (la station d’essence) Petro Ivoire, le Mahou (quartier), la zone du Terminus (des autobus) 81-82 où il y a toujours de petites inondations mais pour l’instant il n’y a rien de grave et on espère que ça va continuer », se réjouit un habitant du quartier Caféiers III, en chemin pour la messe.

« Quand il pleut je préfère rester chez moi. Avec le niveau de l’eau qui peut très vite monter, on ne sait plus où se trouve les caniveaux et autres. Même en voiture c’est dangereux dehors », insiste Isabelle, qui a dû déménagé du quartier Bonoumin en raison des risques d’inondation.

A la Riviéra Allabra, où des centaines de bénévoles se sont mobilisés en juin 2018, pour aider à débarrasser le quartier des détritus ainsi que de la boue qui avaient créé d’importants dégâts matériels et des pertes en vie humaine, quelques flaques petites d’eau sont visibles dimanche après ces deux jours de pluie.

En ce début de matinée, un homme et son fils d’environ un an s’offrent une promenade dans les rues quasi désertes, dont la propreté contraste avec le spectacle de désolation observé lors des précédentes inondations.

« J’étais de ceux qui avaient quitté leurs maisons, la boue avait envahi ma maison et endommagé presque toutes nos affaires », se souvient le rivérain, ajoutant : « maintenant qu’ils ont cassé les maisons et autres installations dans les zones de passage de l’eau, on est plus tranquille même si la crainte est encore là quelque part ».

« Il a plu pendant deux jours (vendredi et samedi) et déjà six morts… Bien sûr que c’est inquiétant pour nous qui avons déjà été traumatisés. Ce qui s’est passé ici ne s’oublie pas facilement », lance, un brin sceptique, Mme Aka, une habitante de Bonoumin venue rendre visite à des proches à Allabra.

Cocody a enregistré entre 23 mm et 43 mm de pluie depuis le 05 octobre, selon les chiffres de la Société d’exploitation et de développement aéroportuaire, aéronautique et météorologique (SODEXAM) rapportées par le préfet d’Abidjan, Vincent Toh BI Irié.

Lors des inondations de juin 2018, une vingtaine de morts ont été enregistrés dont une quinzaine à Cocody. Après des opérations de sensibilisation et de déguerpissement des populations vivant dans les zones à risques menées par le gouvernement, les zones fortement inondées l’année dernière dans cette commune n’ont jusque-là enregistré aucune perte en vie humaine.

MYA

Commentaires
Haut