Justice

Opposition ivoirienne : le coordinateur régional du RACI à Bouaké libéré pour « délit non constitué »

M. Diallo a été acquitté et “ libéré pour délit non constitué ”, comme l’a annoncé le président du Raci, Kagnigui Soro

Abidjan, [ALERTE INFO] – Interpellé le 03 octobre après avoir participé à une marche, le coordinateur du Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI, opposition) en charge de la région du Gbêkê (Centre) Moctar Diallo, a été libéré jeudi pour “ délit non constitué ”, à l’issue d’un procès au palais de justice de Bouaké.

M. Diallo a été acquitté et “ libéré pour délit non constitué ”, comme l’a annoncé le président du Raci, Kagnigui Soro, sur sa page Facebook, félicitant le coordinateur régional d’être “ resté digne malgré (son) état de santé ”.

Il avait été interpellé dans la soirée du 03 octobre au quartier Beaufort “ par des individus non identifiés ” selon son parti, après avoir participé à une marche de soutien au président du conseil régional Jacques Mangoua, vice-président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition), une formation politique “ alliée ” au Raci.

Poursuivi pour “ détention illégale de munitions d’armes de guerre ” stockées à son domicile à N’Guessankro son village natal, M. Mangoua a été jugé et condamné le 03 octobre à cinq ans de prison ferme à Bouaké, sous fond de manifestations des populations dans la ville et ses environs.

Ses avocats ont décidé d’interjeter appel de cette décision afin de “ rétablir la vérité ”, rappelant que leur client, absent de son domicile “ depuis des mois ”, avait “ lui-même déposé une plainte après la découverte (de ces) objets suspects ”.

MYA

Commentaires
Haut