Politique

Le RACI signale « l’enlèvement » de son coordinateur régional à Bouaké

M. Diallo, présent à la marche de soutien à Jacques Mangoua, est depuis lors « introuvable et injoignable »

Photo : DR

Abidjan, 04 octobre 2019 – [ALERTE INFO] – Le Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI, opposition) a signalé l’enlèvement jeudi à Bouaké (Centre) de son coordinateur en charge de la région du Gbêkê, Moctar Diallo, après avoir participé à une marche de soutien au président du conseil régional à l’occasion du procès de ce dernier, dans un communiqué publié vendredi.

« Dans la soirée de ce jeudi 03 octobre, Moctar Diallo, coordinateur (…) en charge de la région de Gbêkê a été enlevé à Bouaké aux environs de 20h30 aux abords de la pharmacie “Tenena” sise au quartier Beaufort par des individus non identifiés, à bord d’un véhicule de type 4×4 double cabine », indique la note, évoquant des « témoins de la scène ».

M. Diallo, qui « venait de participer en sa qualité de responsable local du RACI et en solidarité au parti frère et allié du PDCI-RDA, à la marche de soutien à Jacques Mangoua », est depuis lors « introuvable et injoignable », poursuit la note signée du secrétaire général du parti Hervé Coulibaly, qui a exprimé son « inquiétude quant au sort du coordinateur ».

Poursuivi pour « détention illégale de munitions d’armes de guerre » stockées à son domicile à N’Guessankro son village natal, M. Mangoua, vice-président du parti démocratique de Côte d’Ivoire et président du conseil régional du Gbêkê, a été jugé et condamné jeudi à cinq ans de prison ferme à Bouaké, sous fond de manifestations des populations dans la ville et ses environs.

Ses avocats ont décidé d‘interjeter appel de cette décision afin de « rétablir la vérité », rappelant que leur client, absent de son domicile « depuis des mois », avait « lui-même déposé une plainte après la découverte (de ces) objets suspects ».

MYA

Commentaires
Haut