Culture

L’ambassade de France dote une bibliothèque à Abidjan d’ordinateurs et de livres

L’ambassade de France travaille depuis plusieurs années avec l’Association des livres pour tous

Photo : APA

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) – L’ambassade de France en Côte d’Ivoire a doté mercredi une bibliothèque de la cité de Treichville, dans le Sud d’Abidjan, de deux ordinateurs d’une valeur d’environ 1.000 euros soit près de 650.000 FCFA et des livres collectés auprès de ses agents.

Ces dons ont été remis par Clément Hervé, conseiller culturel adjoint à l’ambassade de France en Côte d’Ivoire, représentant l’ambassadeur, en présence du premier adjoint au maire de Treichville, une commune cosmopolite située dans le Sud d’Abidjan.

L’ambassade de France qui travaille depuis plusieurs années avec l’Association des livres pour tous et sa fondatrice Marguerite Abouet (auteure de la bande dessinée Aya de Yopougon), a fait ces dons dans le cadre de cette collaboration, a indiqué M. Hervé.

Ces dons représentent « l’engagement de la France pour le développement de la jeunesse ivoirienne. On a récolté à peu près 1.000 euro soit environ 650.000 FCFA qu’ on a remis pour l’achat des ordinateurs », tandis que pour les livres, ils ont été recueillis après un appel à dons des agents de l’ambassade, a-t-il ajouté.

Cette action intervient dans le cadre de l’initiative internationale du ministère français des Affaires étrangères dénommée diplomatie solidaire qui a permis d’obtenir des fonds qui ont permis de soutenir l’Association en lui remettant deux ordinateurs et des livres, a dit à la presse Clément Hervé.

Jérôme Ahissi, premier adjoint au maire de Treichville, s’est réjoui de ces dons qui viennent garnir les rangs de cette bibliothèque de Treichville qui comprend, entre autres, un espace culturel pour enfants, une salle informatique, une salle d’étude et un vidéoprojecteur.

L’Association des livres pour tous est « honorée » de recevoir ces dons et de participer au projet diplomatie solidaire de l’ambassade de France, a dit sa présidente Mme Sonia Touré, dont l’organisation célèbre ses dix ans en Côte d’Ivoire, en octobre, à l’institut français d’Abidjan.

AP/ls/APA

Commentaires
Haut