Culture

Les journalistes culturels demandent aux médias « de ne pas relayer » les danses de l’artiste Safarel Obiang

Abidjan, 25 septembre 2019 -[ALERTE INFO]-Les journalistes culturels de Côte d’Ivoire ont invité mercredi les médias à ne « pas relayer » les danses du nouveau concept « Ahoco » de l’artiste coupé décalé Safarel Obiang qui « s’apparentent à une séance de masturbation ».

« L’union des journalistes culturelles de Côte d’Ivoire (UJOCCI) demande à tous les médias et journalistes culturels de ne point relayer les danses qui s’apparenteraient à une séance de masturbation », indique une note de l’association.

Ces journalistes, qui regrettent les proportions que prennent les débats autour du nouveau concept « Ahoco » de Safarel Obiang, ont invité l’artiste « à dissocier immédiatement » de son concept de l’interprétation faite.

Suite au débat que suscite son nouveau concept « Ahoco » sur les réseaux sociaux, l’artiste avait expliqué qu’il faisait allusion à l’instrument traditionnel de musique « Ahoco » mais selon les internautes et l’UJOCCI, la manière « de danser renvoie à la promotion d’une autre chose ».

Ils ont invité le ministère de la Culture « à se saisir de la question pour éviter un dérapage ».

EFI

Commentaires
Haut