Football

Can U23 2019 : une qualification au mental et à l’orgueil

La détermination mais également l’humilité a permis aux Ivoiriens de faire la différence

Photo : DR

Les Eléphants espoirs seront bien présents en Egypte pour participer à la 3e édition de la Can des moins de 23 ans.

Ismaël Chester et ses coéquipiers ont réussi un exploit en s’imposant à l’extérieur face à la Guinée. Une grosse performance réalisée par les Ivoiriens, alors que nombreux sont ceux qui vendaient moins cher, leur peau dans ce match retour après leur faux pas à domicile, trois jours plutôt. On savait cette équipe talentueuse, avec 90% de l’effectif évoluant à l’extérieur, notamment en Europe et même au Mexique.

Mais mardi dernier, à Conakry, le talent seul n’a pas décidé du sort des poulains du coach Haïdara Soualiho ; il y eut le mental et l’orgueil. Ce qui leur avait manqué à Abidjan. « Nous avons constaté que certains de nos joueurs avaient traîné les pas à Abidjan. Il fallait donc fouetter leur orgueil. Le mérite revient aux joueurs qui ont accepté de laver l’affront. Le travail était au plan mental. Avant de venir à Conakry, mes joueurs étaient gonflés à bloc. La défaite d’Abidjan a été une grande déception. Ils n’ont pas supporté les critiques. Ils avaient mal. Il fallait mettre tout en œuvre pour se qualifier à la CAN en Egypte », a expliqué Haidara Soualiho.

A la veille du match, lors de la conférence, le capitaine de l’équipe avait également donné le ton en déclarant qu’il n’était pas question de rentrer à Abidjan, sans la qualification. Une déclaration qui avait fait sourire certains qui doutaient de la capacité de l’équipe à réaliser cet exploit. La détermination mais également l’humilité a permis aux Ivoiriens de faire la différence.

C’est le cas du coach Haïdara Soualiho qui avait essuyé plusieurs critiques après le match aller. Il en a tenu compte en revoyant son dispositif. « Nous avons procédé à des réglages, en densifiant le milieu de terrain parce que la Guinée a de très bons joueurs dans l’entrejeu. Ces joueurs à qui nous avons fait confiance nous permettent d’avoir le sourire », a-t-il reconnu.

Les Eléphants espoirs seront donc en Egypte tout comme l’Afrique du Sud, le Cameroun, le Ghana, le Mali, le Nigeria et la Zambie qui ont obtenu leur qualification, au terme des matches retour et qui rejoignent l’Egypte, le pays organisateur. La Confédération africaine de football (CAF) communiquera bientôt la date et les modalités du tirage au sort.

Lire la suite de l’article sur Fraternité Matin

Commentaires
Haut