Présidentielle 2020

Le PDCI a « tort de nous minimiser » (Affi)

Pascal-Affi-N'Guessan-Gbagbo-FPI-2020-présidentielle

Pascal Affi N’Guessan dit rester « ouvert »

Photo : Archives

Abidjan, 06 septembre 2019 – [ALERTE INFO] – Le président du Front populaire ivoirien (FPI), Pascal Affi N’Guessan, a estimé que le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) avec qui il avait « souhaité une autre plateforme plus large » de l’opposition a « tort de minimiser » sa formation, dans une interview à ALERTE INFO.

« Nous avons souhaité une autre plateforme plus large avec le PDCI, malheureusement, le PDCI a préféré nous abandonner pour aller à la recherche des partenaires qu’il considère plus crédibles, plus importants », a déploré M. Affi.

« Les réactions que nous enregistrons démontrent que les gens se sont mépris sur notre compte. Les éventuels partenaires ont tort de nous minimiser », a-t-il poursuivi.

« Nous pesons sur l’échiquier politique nationale et nous n’avons jamais douté de notre représentativité sur le terrain » , a relevé Pascal Affi N’Guessan qui dit rester « ouvert ».

M. Affi avait déjà déploré « le revirement du président du PDCI » qui s’est rapproché de ses adversaires politiques du FPI dans le cadre d’une plateforme souhaitée par le président du PDCI, Henri Konan Bédié, dans une interview au quotidien gouvernemental Fraternité Matin parue mercredi.

Lire aussi :
Réforme CEI : les propos de Affi « n’engagent que » le FPI « et non l’opposition »

Il avait jugé « pas correcte l’attitude » de M. Bédié et s’était interrogé « si cette plateforme verra le jour ».

En réaction, le PDCI a annoncé la naissance de la plateforme initiée par le président du PDCI le jeudi 1er août, par la signature de sa charte organisationnelle.

Cette plateforme est baptisée « Coalition pour la démocratie, la réconciliation et la paix (CDRP) ». La cérémonie officielle de lancement de ses activités est prévue « dès le retour au Pays » de Henri Konan Bédié.

EFI

Commentaires
Haut