Justice

Profanation de la tombe de DJ Arafat : « une dizaine de personnes déjà déférées »

Le procureur de la Republique Richard Adou-justice

Le procureur Adou, face à la presse, précisant qu’il s’agit d’« une dizaine » de personnes

Photo : DR

Abidjan, [ALERTE INFO] – Le procureur de la république de Côte d’Ivoire Richard Adou a annoncé mercredi qu’une dizaine de personnes sur les 12 « premières interpellées à la suite de la profanation de la tombe de l’artiste Houon Ange Didier dit DJ Arafat ont été déférées et l’ouverture d’une information judiciaire » à leur encontre.

« Depuis ce matin, les premiers interpellés ont été déférés et une information judiciaire à été ouverte contre eux », a indiqué le procureur Adou, face à la presse, précisant qu’il s’agit d’« une dizaine » de personnes.

DJ Arafat, est décédé le 12 août à Abidjan à la suite d’un accident de moto. Peu après son inhumation samedi matin au cimetière de Williamsville (nord d’Abidjan), des individus ont profané son cercueil et sa tombe.

Au lendemain de ces événements qui ont suscité plusieurs réactions d’indignation, le préfet Vincent Toh Bi avait annoncé l’interpellation de 12 personnes, assurant que cet acte ne resterait « pas impuni ».

Lire aussi :
Des « recherches en cours » pour appréhender les meurtriers d’un gendarme à Yopougon

A la suite de cet acte qualifié d’« atteinte à la dignité d’un mort », la police a lancé un appel à témoins suivi de la publication de 15 photos de suspects.

« Je peux vous assurer que déjà certaines personnes ont été interpellées » après l’appel à témoins de la police, a-t-il fait savoir, précisant que « l’enquête avance bien » et les « services » du procureur de la République « sont à pied d’œuvre afin de poursuivre ».

EMA

Commentaires
Haut