Abidjan

Début d’une opération de démantèlement des “Gnambros” à Abidjan, 290 personnes interpellées

Préfet - Vincent Toh Bi - Abidjan

L’activité des “Gnambros” est de plus en plus critiquée en Côte d’Ivoire par les acteurs et les usagers du secteur des transport

Photo : DR

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) – Une opération de démantèlement des syndicalistes du secteur des transports qui mènent des activités illicites appelés “Gnambros” dans le jargon ivoirien, a débuté jeudi à Yopougon dans l’Ouest d’Abidjan avec l’interpellation de 290 personnes, a annoncé Vincent Toh Bi Irié, le préfet d’Abidjan.

« Ce jeudi 05 septembre 2019, plusieurs gares de la communes de Yopougon ont été bouclées par la gendarmerie nationale. A cette heure 12h05 (Heure locale et GMT), 290 personnes ont été interpellées. Les filtrages en cours permettront de déterminer qui parmi ces personnes mènent des activités illégales ou criminelles. Des tickets illégaux, de la drogue et quelques armes ont été saisis », a fait savoir M. Toh Bi dans une note d’information.

Selon lui, pour combattre le phénomène des “Gnambros”, il faut l’implication de tous, à commencer par les gestionnaires des communes. L’activité des “Gnambros” est de plus en plus critiquée en Côte d’Ivoire par les acteurs et les usagers du secteur des transport.

Le 25 août dernier, un gendarme a été abattu à Yopougon par des “Gnambros” lors d’une altercation. Le ministre d’État ivoirien en charge de la défense, Hamed Bakayoko, avait « condamné avec fermeté » le meurtre de ce soldat et avait annoncé des enquêtes en cours pour appréhender les malfaiteurs.

LB/ls/APA

Commentaires
Haut