Burkina Faso

L’armée burkinabè tue en représailles 40 « terroristes » (média)

Photo : d'archives

APA – Ouagadougou (Burkina Faso) – Quarante « terroristes » ont été tués et 20 motos détruites, en réaction à l’attaque de Koutougou (nord) qui a coûté la vie lundi matin à une dizaine de soldats burkinabè, rapporte l’Agence d’information du Burkina Faso (AIB) visitée mardi à APA.

« Des frappes aériennes suivies de ratissages entre Boulkessi et Koutoukou (frontière Burkina-Mali) ont tué lundi quarante terroristes et détruit 20 motos », affirme citant l’AIB une source militaire.

Un peu plus tôt, des terroristes avaient attaqué le détachement militaire de Koutougou, commune de la province du Soum, au nord, tuant une dizaine de militaires, informait l’armée burkinabè dans un communiqué.

« Dans les rangs des forces nationales, un bilan provisoire fait état de plus d’une dizaine de militaires tombés et plusieurs blessés », indique l’état-major, qualifiant de « terroristes » les assaillants.

ODL/cat/APA

Commentaires
Haut