Culture

Quand la mort de Dj Arafat exacerbe les parades imprudentes de motards à Abidjan (REPORTAGE)

Vêtu de noir ou de blanc en général, bien souvent debout sur leurs engins à deux roues, ils font des allées et venues dans la ville

Photo : Alerte Info

Abidjan, 18 août 2019 -[ALERTE INFO]- « Quand vous allez mourir comme Dj Arafat, personne ne va parler de vous à la télé! », lançait samedi à la vue d’une quarantaine de véhicules bondés de jeunes et de motards sans casques en majorité, une habitante du quartier Groupement 4000 D à Cocody (Est d’Abidjan) où vivait Ange Didier Houon, l’icône du coupé décalé, mort à 33 ans suite à un accident de moto.

Depuis l’annonce du décès du Daïshikan (l’un des surnoms de l’artiste) les motards, regroupés en grand nombre la plupart du temps, sont de plus en plus visibles en ville. Surement une façon, non sans risques, de rendre hommage à leur manière au défunt, connu pour être un grand fan de moto, et surtout de vitesse.

Vêtu de noir ou de blanc en général, bien souvent debout sur leurs engins à deux roues, ils font des allées et venues dans la ville, notamment dans des endroits comme la rue où la collision tragique a eu lieu dans la commune de Cocody, le quartier où résidait l’artiste, ou encore le stade d’Angré (quartier de Cocody) où Dj Arafat donnait des concerts.

« Regarde-les ! on ne sait pas si ce sont des concours qu’ils font, on ne sait pas où ils vont, mais en tout cas ceux-là n’ont pas de casque. Ce n’est pas comme ça qu’on rend hommage », se plaint Sékou Sylla, un chauffeur de taxi, indexant un groupe de jeunes motards qui vont et viennent en réalisant des figures acrobatiques sur une petite distance, non loin de l’entrée de Port-Bouët (sud d’Abidjan).

Si Sékou déplore l’accident tragique qui a emporté celui qui faisait danser la Côte d’Ivoire et l’Afrique depuis 17 ans, il s’inquiète de voir régulièrement de jeunes motards imprudents sur les routes abidjanaises, comme dans la commune de Yopougon (Ouest d’Abidjan) où il dit avoir également rencontré des motards imprudents.

Nadège Konan, employée dans un établissement non loin du lieu où l’accident s’est produit, est du même avis et estime que les circonstances de la mort de l’artiste ivoirien le plus suivi sur les réseaux sociaux (plus de 2,4 millions d’abonnés sur Facebook) devraient plutôt appeler à une prise de conscience.

« C’est grâce à la chanson «Hommage à Jonathan» qu’on a connu Arafat. Jonathan est mort jeune dans un accident de moto. Arafat lui-même avait déjà fait un grave accident de moto, voilà qu’aujourd’hui ça l’a emporté. Mais on dirait que ça ne fait pas réfléchir certains », lâche-t-elle entre deux soupirs, expliquant avoir été témoin d’un accident sur la même voie, dont la victime, blessée, était un motard sans casque.

Amateur de bolides, Dj Arafat avait déclaré dans un magazine qui lui était consacrée par une chaine internationale qu’il « rêvait d’être pilote de course ».

Décédé lundi matin après avoir percuté de plein fouet un véhicule avec sa moto dans la nuit du 11 août à Angré, le fils de l’arrangeur feu Pierre Houon et de l’artiste chanteuse Valentine Logbo alias Tina Glamour, était père de cinq enfants, dont la dernière, Rafna, a un an.

MYA

Commentaires
Haut