Présidentielle 2020

Blé Goudé demande au gouvernement de créer les conditions d’une élection sans « conflits »

charles-ble-goude-politique-fpi-cojep

Abidjan, 17 août 2019 – [ALERTE INFO]-Le président du Congrès panafricain pour la justice et l’égalité des peuples (COJEP, opposition) Charles Blé Goudé, a demandé samedi au gouvernement ivoirien de « créer les conditions d’une élection qui ne puisse plus créer des conflits » sur la reforme de la Commission électorale indépendante (CEI), lors du premier congrès du parti.

« Je lance un appel au gouvernement, créons les conditions d’une élection qui ne puisse plus créer encore des conflits », a demandé M. Blé Goudé lors de son intervention par visioconférence à ses militants reunis à la place CP1 dans la commune de Yopougon, à l’Ouest d’Abidjan.

Dans un arrêt en date de novembre 2016, la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples (CADHP), avait « ordonné » au gouvernement ivoirien de rendre conforme sa loi électorale aux instruments internationaux.

Début août, le Sénat avait adopté la loi sur la recomposition de la CEI , soit trois jours après le vote du même texte par l’Assemblée nationale, réunie en plénière.

La nouvelle CEI comprend 15 membres, contre 17 auparavant : Le parti présidentiel et l’opposition auront chacun trois représentants, il y aura également six représentants de la société civile, un de la magistrature, un représentant du président de la République et enfin un représentant du ministère de l’Intérieur.

« On dit de créer une CEI, c’est palabre ? « , s’est interrogé le président du COJEP, selon qui les Ivoiriens « doivent tirer les leçons des dernières élections ».

Il a souhaité que « la Côte d’Ivoire ne connaisse jamais les crises qu’elle a connu il y a quelques années » et que ne répétons plus les mêmes erreurs ».

HAN

Commentaires
Haut