Media

Procès afficheurs-État de Côte d’Ivoire : nouveau renvoi du dossier au 16 août prochain

Photo : APA

APA-Abidjan ( Côte d’Ivoire) – Le Tribunal de première instance d’Abidjan a renvoyé à nouveau au 16 août prochain, le procès opposant la Chambre des afficheurs de Côte d’Ivoire ( CAFCI) à l’État de Côte d’Ivoire, a appris APA vendredi sur place dans la capitale économique ivoirienne.

Selon Me Oupoh Carine, l’avocate de la chambre des afficheurs de  Côte d’Ivoire interrogée par APA, « ce nouveau renvoi intervient  pour  nous permettre de faire des observations sur les conclusions prises par  le ministère public dans le dossier».

Les afficheurs professionnels de  Côte d’Ivoire ont assigné le ministère ivoirien de la communication et  des médias ( leur tutelle) en justice en vue de faire cesser la décision de « destruction illégale » de leurs dispositifs publicitaires en cours dans  le district autonome d’Abidjan.

La CAFCI estime à ce jour, à plus d’un  milliard FCFA le préjudice financier qu’elle enregistre du fait de la  destruction des dispositifs publicitaires de ses membres dans le district  d’Abidjan.

« Il ne faudrait pas qu’on nous fasse passer pour des  réfractaires au développement de ce pays », avait soutenu dans une  conférence de presse, Mahama Coulibaly le 1er août dernier, estimant que  l’assignation de l’État de Côte d’Ivoire en justice vise à faire cesser  et dénoncer « une voie de fait ».

De son côté, le ministère ivoirien de  la communication et des médias dénonce une « anarchie visuelle » dans la  capitale économique ivoirienne du fait de ces « dispositifs  publicitaires irréguliers ».  Selon le ministre Sidi Touré qui dit être « dans son rôle institutionnel de garantir la sécurité des ivoiriens »,  1629 dispositifs publicitaires non autorisés ont été dénombrés à  Abidjan.

LB/ls/APA

Commentaires
Haut