Café et Cacao

L’augmentation des revenus des producteurs, « priorité » de la coopération Côte d’Ivoire-Ghana (ICCO)

Cacao - Tonkpi - Cavally - agriculture - économie - Conseil Café-Cacao - JNCC

Selon le directeur exécutif de l’ICCO, la coopération entre les deux pays « va dans le bon sens »

Photo : Archives

Abidjan, [ALERTE INFO] – Le directeur exécutif de l’Organisation internationale du cacao (ICCO) Michel Arrion a indiqué jeudi à Abidjan que l’augmentation des revenus des producteurs de cacao de la Côte d’Ivoire et du Ghana est « une priorité » de la coopération entre les deux pays.

« La priorité première est l’augmentation des revenus des producteurs qui est l’objectif de la coopération de la Côte d’Ivoire et du Ghana », a dit M. Arrion, à l’issue d’une audience avec le président ivoirien Alassane Ouattara.

En juin, lors d’une première rencontre à Accra, au Ghana, les deux régulateurs du secteur (Conseil café-cacao et Cocoa board), avaient décidé de plancher le prix bord champ à 2.600 dollars la tonne sur le marché international en vue de « régler la pauvreté des producteurs ».

En Côte d’Ivoire, le prix du kilogramme de cacao a été maintenu à 750 F cfa pour la campagne intermédiaire de 2019, qui s’est ouverte le 1er avril, contre 700 F cfa en 2017-2018 et 1.100 F cfa pour l’exercice 2016-2017.

Mardi, lors d’une interview diffusée à la télévision nationale, le chef de l’Etat ivoirien, a annoncé une augmentation du prix du kilogramme de cacao à partir du 1er octobre.

Selon le directeur exécutif de l’ICCO, la coopération entre les deux pays « va dans le bon sens ».

HAN

Commentaires
Haut