Tchad

Idriss Déby s’en prend aux responsables du football tchadien

Les dirigeants du foot tchadien envoient leurs parents aux compétitions, à la place des « meilleurs joueurs » du pays, selon lui

Photo : APA

APA-N’Djaména (Tchad) De notre correspondant : Adam Hassane Deyé – Le président de la République Idriss Déby, procédant ce jeudi à la pose de la première pierre d’un stade omnisports de 30.000 places à Mandjafa, un quartier de la capitale N’Djaména, a tiré à boulets rouges sur la Fédération tchadienne de Football (FTF) qui, selon lui, ne travaille pas convenablement pour que le foot tchadien soit apprécié sur le continent.

« J’ai appris qu’une équipe tchadienne, partie à l’étranger, a passé la nuit dans la rue alors que les responsables étaient à l’hôtel. Les sportifs (tchadiens) dorment mal, mangent mal. Il faut que cela change. On a connu assez d’échecs », a martelé Idriss Déby.

Le Tchad qui n’a jamais participé à une phase finale d’une Coupe d’Afrique des Nations avait déclaré forfait lors des éliminatoires de la Can 2017 pour des problèmes financiers. Sur ce, la Confédération africaine de football (Caf) avait écarté les Sao (surnom de l’équipe nationale) des qualifications de la Can 2019.

Aux commandes « depuis plus de deux décennies », les dirigeants du foot tchadien ont l’habitude d’envoyer leurs parents durant les compétitions internationales, à la place des « meilleurs joueurs » du pays, a déploré le président de la République du Tchad avant de faire part de sa décision de « prendre le taureau par les cornes ».

La République populaire de Chine a financé, à hauteur de 50 milliards F CFA, la construction du stade omnisports de Mandjafa. L’enceinte sportive, qui portera le nom de stade national du 8 août, sera bâtie sur une superficie de 33,7 hectares et les travaux devraient durer 48 mois.

AHD/id/cat/AP

Commentaires
Haut