Présidentielle 2020

Réforme de la CEI : des députés de l’opposition n’excluent pas une nouvelle saisine du conseil constitutionnel

opposition-assemblée-nationale

Les députés se donneront « les moyens de faire en sorte » que la loi soit revue

Photo : Archives

Abidjan, 06 août 2019 – 15H24 GMT [ALERTE INFO] – Des députés de l’opposition ivoirienne ont indiqué mardi qu’ils n’excluent pas de saisir à nouveau le Conseil constitutionnel, après que la juridiction a rejeté leur requête de changement de la loi sur la réforme de la Commission électorale indépendante (CEI), adoptée le 30 juillet par l’Assemblée nationale.

« Une autre requête peut être déposée si nous pouvons rattraper les questions de forme avant la promulgation de la loi », a affirmé Marius Konan, député du Parti démocratique de Cote d’Ivoire (PDCI), joint au téléphone par ALERTE INFO.

Vendredi, après l’adoption de la loi sur la recomposition de la CEI par le Sénat, trois jours après le vote du même texte par à l’Assemblée nationale, 66 députés de l’opposition conduits par M. Konan, avaient saisi d’une requête le conseil constitutionnel, qui l’a jugée « irrecevable en la forme ».

M. Konan assure que ses collègues et lui se donneront « les moyens de faire en sorte » que la loi soit revue.

Lundi, lors d’une conférence de presse qu’ils ont conjointement animé, les députés Yasmina Ouegnin du groupe parlementaire “Vox Populi’’, Alain Lobognon, issu de “Rassemblement’’ et Marius Konan ont évoqué la possibilité de saisir à un niveau supérieur la Cour africaine des droits de l’Homme et des peuples (CADHP), qui avait en novembre 2016 « ordonné » au gouvernement ivoirien de rendre conforme sa loi électorale aux instruments internationaux.

SKO

Commentaires
Haut