Présidentielle 2020

Une éventuelle candidature de Bédié « est un non événement » pour le parti de Ouattara

RHDP Adama Bictogo

« La décision d’être candidat ou pas est le fait de l’individu », selon le directeur exécutif du RHDP, Adama Bictogo

Photo : Archives

Abidjan, 02 août 2019 – [ALERTE INFO]- « La décision d’être candidat ou pas est le fait de l’individu. Le président Bédié s’est prononcé sur sa candidature, mais avec tout le respect qu’on a pour lui, c’est un non événement pour nous au RHDP. Ce qui nous concerne, c’est répondre aux attentes et préoccupations des Ivoiriens », a affirmé le directeur exécutif du parti, Adama Bictogo, en marge de l’ouverture d’un séminaire à Grand-Bassam.

En séjour à Paris, Henri Konan Bedié (85 ans) a accordé une série d’interviews à des médias internationaux, notamment RFI, le journal Le Monde et TV5. Interrogé sur la présidentielle de 2020, l’ancien président ivoirien (1993-1999) a laissé entrevoir la possibilité pour lui d’être à nouveau candidat de son parti.

« Je suis un jeune parmi d’autres. En Afrique, il y a des présidents plus âgés que moi et si vous regardez à l’échelle du monde, ils sont encore plus nombreux. Le dirigeant de la Malaisie a plus de 90 ans. Tant que l’on a les ressources intellectuelles et physiques, je crois qu’il n’y a pas d’âge pour diriger un pays », a-t-il expliqué dans l’interview à Le Monde.

Des propos qui font polémique, surtout sur la toile, entre partisans et adversaires d’une telle candidature.

« Pendant que d’autres se baladent entre Bruxelles et Paris, le président Alassane Ouattara offre aux Ivoiriens des routes, des hôpitaux, des châteaux d’eau. Et c’est ce que les Ivoiriens attendant du RHDP », a réagi M. Bictogo, en allusion à la rencontre lundi en Belgique entre M. Bédié et l’ex-chef de l’Etat Laurent Gbagbo, afin de jeter les bases d’un futur front uni contre la mouvance présidentielle.

A propos du séminaire qui rassemble les membres de la direction exécutive, M. Bictogo a indiqué qu’il vise à peaufiner « les actions dévolues à chaque région » du pays pour permettre au RHDP d’« occuper tout le territoire », à 15 mois de la prochaine élection présidentielle.

« Nous allons fixer des objectifs aux régions (…) et initier la conférence des régions chaque fin de mois pour les évaluer », a-t-il expliqué.

Lire aussi :
Le RHDP ne représente que 25% de l’électorat en Côte d’Ivoire, selon Alain Lobognon

Une stratégie qui devrait, selon lui, permettre au RHDP d’avoir « une nouvelle cartographie », à l’issue des travaux samedi, mais surtout de s’assurer à terme « une victoire écrasante au premier tour » du scrutin.

Dans son discours d’ouverture, il a exhorté les membres de la direction exécutive à entretenir « l’esprit d’équipe et de famille » et rappelé que le séminaire devrait aboutir à l’élaboration d’« une feuille de route » des actions à mener pour préparer les prochaines élections.

SKO

Commentaires
Haut