Politique

Le RHDP ne représente que 25% de l’électorat en Côte d’Ivoire, selon Alain Lobognon

alain-lobognon-mvci-politique-opposition

Le RHDP, aux élections locales, a eu « 1 500 000 voix sur un électorat estimé à 6 500 000 électeurs », soutient M. Lobognon

Photo : APA

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) – Le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), la coalition au pouvoir en Côte d’Ivoire, ne représente que 25% de l’électorat du pays, a estimé mercredi à Abidjan, Alain Michel Lobognon, un ancien ministre et député proche de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro.

« Le RHDP ne représente que 25% de l’électorat en Côte d’Ivoire. Demandez aux experts du RHDP, ils vous diront qu’à l’occasion des dernières élections, cette coalition s’en est sortie avec 1 500 000 voix sur un électorat estimé à 6 500 000 électeurs », a soutenu M. Lobognon.

Quant à la représentativité de son mentor Guillaume Soro en Côte d’Ivoire, M. Lobognon a soutenu que « la meilleure façon » de connaître le poids électoral de ce dernier, « c’est d’organiser des élections transparentes en 2020 ».

Il s’exprimait dans une conférence de presse pour annoncer un meeting du Mouvement pour la promotion des valeurs nouvelles en Côte d’Ivoire (MVCI), un parti politique proche de M. Soro, prévue samedi à Koumassi dans le Sud d’Abidjan.

« Ce sera le premier meeting de l’opposition significative. C’est un appel au réveil national. Le MVCI invite tous les ivoiriens soucieux de la consolidation des acquis démocratiques à Koumassi le samedi 03 août prochain. Il s’agira aux côtés de tous les démocrates, d’appeler à une vraie réconciliation et à une paix durable en Côte d’Ivoire », a expliqué M. Lobognon soulignant que M. Soro dont il a confirmé la candidature pour la présidentielle ivoirienne de 2020, ne sera pas présent à ce meeting.

Lire aussi :
L’opposante Boni Claverie juge « inenvisageable la tenue » de la présidentielle en 2020

Dans la foulée, le parlementaire a salué la rencontre entre les anciens présidents ivoirien, Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié lundi dernier à Bruxelles (Belgique) estimant « qu’ils viennent de montrer que la paix est possible en Côte d’Ivoire ».

Il a par ailleurs, annoncé que M. Soro ira lui-aussi rencontrer M. Gbagbo « tôt ou tard ». « Au niveau de leurs états-majors respectifs, des contacts fréquents ont lieu », a-t-il précisé.

Réagissant à la cérémonie d’hommage au président ivoirien Alassane Ouattara organisée le week-end dernier à Ferkéssedougou, (localité de l’extrême Nord ivoirien dont Guillaume Soro est le député), M. Lobognon a estimé « qu’ils ne peuvent pas effacer les traces d’un leader dans sa propre région ». Selon lui, Soro sera candidat à la présidentielle de 2020 et sera élu. « Aucun ivoirien n’a une ambition démesurée », a-t-il conclu.

LB/ls/APA

Commentaires
Haut