Sport

Mondial de basketball 2019 : ça sent le sabotage

basketball-fiba-2019-cote-divoire-sports-ivoire

Les Eléphants basketteurs sont à Abidjan, alors qu’ils sont attendus aux USA et que les autorités le savaient depuis 4 mois

Photo : DR

L’équipe nationale qui est attendue aux Etats-Unis d’Amérique, précisément à Boston, depuis le week-end dernier, a, dit-on, des difficultés pour acquérir des « papiers ». Du coup, la seconde phase de la préparation prend du plomb dans l’aile.

Pour un programme connu et publié depuis au moins quatre mois d’avance, cette situation ressemble à de la négligence. C’était d’abord l’encadrement technique qu’on avait oublié de payer et maintenant c’est toute l’équipe qui est bloquée à Abidjan. « Il n’y a pas péril en la demeure. Les visas sont en train d’être faits. Ils partiront d’abord en Italie, puis à Orlando (Etats-Unis), avant d’aller en Chine », rassure le président de la Fédération, Mathieu Agui-Miézan, qui ne veut pas de bruit autour de cette campagne et de l’équipe.

A l’en croire, elle pourra quitter Abidjan le week-end prochain pour l’Italie. Finalement, c’est après une tournée européenne qu’elle se rendra aux Etats-Unis pour la suite de la préparation.

Cela dit, l’entourage de la sélection nationale n’inspire pas la quiétude. Tout se déroule comme si la campagne 2019 n’a pas été budgétisée. Si oui, où est passé l’argent pour cette Coupe du monde ? Pourquoi le ministère des Sports tarde-t-il à délier la bourse ? Autant de questions que se posent les basketteurs qui ont pourtant reçu les assurances du ministre des Sports, Paulin Danho. Un patron pragmatique qui les a déjà reçus à déjeuner. « Nous sommes et nous resterons à vos côtés pour que vous ayez une bonne préparation et une participation honorable », leur avait-il dit.

Lire l’article intégral sur FratMat.

Commentaires
Haut