Politique

Ouattara évoque la nouvelle commission électorale, fruit d’« un nouveau consensus »

Le président ivoirien a remercié « les acteurs politiques et la société civile qui ont pris une part active aux discussions »

Photo : Archives

Abidjan, 22 juillet 2019 – 15H28 GMT [ALERTE INFO] – Le président ivoirien Alassane Ouattara a affirmé lundi à Abidjan que « la recomposition » de la Commission électorale indépendante (CEI) était le fruit « d’un nouveau consensus » entre acteurs politiques et la société civile, avec pour objectif « de garantir des élections transparentes » en 2020.

« Notre objectif, à travers ce nouveau consensus, est de garantir des élections apaisées, transparentes et crédibles », a déclaré M. Ouattara, lors d’une cérémonie.

Dans son discours à l’« ouverture solennelle des Journées portes ouvertes » des institutions de la République, le président ivoirien a également remercié « tous les acteurs politiques et la société civile qui ont pris une part active aux discussions ayant abouti au projet de loi relatif à la recomposition de la Commission ».

Après six mois de discussions avec les partis politiques et la société civile, le gouvernement a publié un projet de loi pour modifier la composition de la CEI, accusée depuis presque trois ans d’être en faveur du pouvoir.

15 membres au total. Parmi eux, trois représentants du parti au pouvoir, trois de l’opposition, six de la société civile, un du conseil supérieur de la magistrature, auxquels s’ajoutent un membre nommé par le président de la République et un par le ministre de l’Intérieur.

Pour l’opposition qui réclamait une réforme profonde, la future Commission électorale prévue par le projet de loi du gouvernement, publié le 03 juillet ne sera pas plus indépendante que la précédente.

Jeudi, le projet de loi sur la recomposition de la CEI a été adopté en commission à l’Assemblée nationale, en dépit des réserves de l’opposition parlementaire. Le texte devrait bientôt être voté en plénière, dans une Assemblée dominée par le parti présidentiel.

SKO

Commentaires
Haut