Sénégal

13 Juillet 2019 – La demi-finale Lions-Aigles de Carthage à la une des quotidiens sénégalais

APA-Dakar (Sénégal) – Les quotidiens parus ce samedi consacrent essentiellement leurs manchettes à la demi-finale de Coupe d’Afrique des nations que disputent, dimanche au Caire, les Lions du Sénégal aux Aigles de Carthage de la Tunisie ; en cas de succès à l’issue de la rencontre les protégés d’Aliou Cissé croiseront le fer en finale contre le vainqueur du match Algérie-Nigéria.

Pour permettre à la bande à Sadio Mané de franchir l’obstacle tunisien, les journaux rivalisent de titres mobilisateurs : « Dimanche, jour d’histoire (L’Observateur), « Allez les Lions ! » (L’As), « Faites-nous vivre une 2-ème finale » (Stades), « Les Lions pour déplumer les Aigles » (Record), « Si prés du but ! » (Le Soleil) et « Les Lions face à l’histoire » (Sud Quotidien).

Au-delà de l’enjeu, le match contre les Aigles de Carthage offre aux Lions l’occasion de retrouver leur ancien coach, Alain Giresse, parti du Sénégal dans des conditions houleuses. Autant de raisons qui font que les journaux donnent au match une saveur de revanche.

« Cette demi-finale, écrit Record, va sceller les retrouvailles entre Alain Giresse et le Sénégal. Le technicien français avait échoué lamentablement lors de la Can 2015 avec une élimination au 1er tour. Les journalistes ont même failli le lyncher en conférence pour avoir manqué de respect à leur équipe. Quatre ans plus tard, c’est aux Lions de prendre leur responsabilité pour offrir au peuple cette belle revanche ».

Enfonçant le clou, Sud Quotidien souligne qu’on va vers « des retrouvailles aux allures d’une revanche aussi bien pour les Tunisiens qui ont été balayés en 30 minutes par le Sénégal lors de la précédente Can à Franceville (Gabon). Mais tout aussi pour leur sélectionneur  Alain Giresse qui garde des souvenirs douloureux lors de son passage sur le banc des Lions ».

Tout en rappelant dans ses sous-titres, qu’il y a « la revanche à prendre, l’Observateur ne revient pas moins sur l’état de forme des équipes et les possibilités qui s’offrent au coach sénégalais, Aliou Cissé. A ce propos, le journal estime que « Ismaila Sarr pousse Keita Baldé vers le banc », non sans lancer cet avertissement : « Ferjani Sassi, le poison tunisien ».

Pour sa part, Sud Quotidien annonce l’hécatombe à la pointe de l’attaque sénégalaise, en affichant : « Mbaye Niang blessé, Mbaye Diagne enrhumé».

Tirant les conséquences de cette situation, Record renseigne que Moussa Konaté sera à la pointe de l’attaque sénégalaise.

Les joueurs, eux, sont loin d’être inquiets par ces blessures et ils n’ont qu’une idée en tête : battre la Tunisie et leur prochain adversaire en vue de « donner, comme le dit Gana Guèye, ce trophée au Sénégal ».

Pour ce faire, il faudra batailler ferme et ne rien lâcher car, selon Walfadjri, les Lions verront se dresser sur leur chemin « un Giresse revanchard ».

Face aux « individualités » du Sénégal, ce dernier confie dans Vox Populi, que son équipe devra être prête « collectivement » pour l’emporter.

CAT/APA

Commentaires
Haut