Microfinance

Plus de 24 milliards de F CFA de déficit de fonds propres cumulé par la plus grande microfinance en Côte d’Ivoire au 1er trimestre 2019

UNACOOPEC-CI-microfinance-economie

L’UNACOOPEC-CI, la plus grande microfinance en Côte d’Ivoire, a un déficit de fonds propres au premier trimestre 2019

Photo : Archives

Abidjan, 03 juillet 2019 – 19H00 GMT [ALERTE INFO] – L’Union nationale des coopératives de Côte d’Ivoire (UNACOOPEC-CI), la plus grande microfinance en Côte d’Ivoire, a cumulé un déficit de plus de 24 milliards de Francs CFA de fonds propres au premier trimestre 2019, selon un rapport du trésor public dont ALERTE INFO s’est procurée une copie.

Le fonds propre est la capacité financière dont dispose un établissement bancaire en vue de répondre aux besoins de sa clientèle.

« Les fonds propres du secteur sont négativement impactés par l’UNACOOPEC-CI qui cumule un déficit de 24,5 milliards de Francs CFA » au premier trimestre 2019, révèle le rapport.

Malgré le déficit de la structure, les fonds propres du secteur sont passés de 31,9 milliards de Francs CFA fin décembre 2018 à 33,7 milliards de Francs CFA fin mars 2019, soit une hausse de 1,8 milliard de Francs CFA.

Au premier trimestre 2019, « l’essentiel des activités du secteur (de la microfinance) est détenu par douze principales structures qui totalisent plus de 95% », dont l’UNACCOOPEC-CI, souligne le document.

En termes de répartition, MICROCRED occupe la première place avec 20 milliards de Francs CFA de fonds propres, suivi de la Compagnie africaine de crédit de Côte d’Ivoire (CAC), qui en cumule 9,9 milliards de Francs CFA.

La COOPEC a occupé la douzième position sur les douze principales microfinances répertoriées en Côte d’Ivoire de janvier à mars 2019.

La Caisse d’épargne et de crédit d’Odienné (CECO), s’est vue retirer son autorisation d’exercer au premier trimestre 2019, faisant ainsi passer le nombre d’établissements de 50 à 49.

JBO

Commentaires
Haut