Tourisme

La répression contre les hôtels et restaurants hors-la-loi démarre fin juin

germain-n'dri-aphing-kouassi-tourisme-dircab-ministère-économie

La répression contre les hôtels et restaurants hors-la-loi démarre fin juin en Côte d’Ivoire

Photo : APA

APA-Abidjan ( Côte d’Ivoire) – La répression contre les restaurants, hôtels, night-clubs, agences de voyage et autres lieux de loisirs « hors-la-loi» en Côte d’Ivoire, démarre le 30 juin prochain avec 72 agents assermentés pour le contrôle, a appris APA mardi auprès du ministère ivoirien du tourisme et des loisirs.

Selon une note d’information transmise à APA, sur instruction du ministre Siandou Fofana, 72 agents assermentés (12 commissaires, 15 inspecteurs et 45 contrôleurs) de ce département ministériel ont été instruits mardi à Abidjan lors d’un séminaire à l’effet de mettre fin au désordre dans le secteur touristique dans le pays.

« En point de mire de cette session, la mise en application de la missive du ministre Siandou Fofana invitant tout établissement de tourisme, c’est-à-dire d’hébergement, les restaurants et toutes autres activités de loisirs et de détente, les agences de bureaux de voyages, les agences de location de voitures, etc, à se conformer à la réglementation en vigueur. Et ce, au plus tard le 30 juin 2019, délai de rigueur », rapporte la note, soulignant que les « services compétents » procéderont à la «fermeture systématique » des établissements contrevenants.

Au nom du ministre du tourisme et des loisirs, son directeur de cabinet Dr Germain N’Dri Aphing-Kouassi a indiqué aux agents sous serment que l’heure de la sensibilisation est passée et place désormais à la répression.

Lire aussi :
Hôtellerie : des accompagnements aux entreprises présentés à Abidjan

Au-delà, il a soutenu que cette mise aux normes et règles des établissements intègre la stratégie nationale de développement du tourisme, « sublime Côte d’Ivoire», conclut le texte.

Le programme Sublime Côte d’Ivoire comprend 18 projets et 09 réformes phares à mener d’ici à 2025 avec entre autres, la création de Abidjan Business City, une plateforme de 1000 chambres comprenant un centre de congrès sur la route d’Abatta à l’Est d’Abidjan.

La Côte d’Ivoire, rappelle-t-on, envisage de devenir un hub touristique sur le continent et une destination de référence en Afrique de l’ouest avec cinq millions de visiteurs à l’horizon 2025.

LB/ls/APA

Commentaires
Haut