Daoukro

Lutte contre le banditisme : le commissaire de police salue la collaboration des populations

Le commissaire de police Aka Jean Louis a demandé la collaboration des populations

Photo : DR

Une collaboration qui s’avère fructueuse, car en si peu de temps, des gangs de voleurs de motos et de braquage de domicile ont été démantelés. La dernière en date a eu lieu le 20 juin, où 6 malfrats dont deux dealers de drogue ont été appréhendés. Quatre d’entre eux ont été déférés à la maison d’arrêt et de correction de Bongouanou en notre présence. Selon le commissaire Aka Jean Louis, dès sa prise de service, il a initié un comité consultatif et d’éthique qui comprend des chefs de communautés assistés des jeunes

Ces comités lui permettent d’être en contact avec les populations sur les différents sujets attraits à la sécurité. Mieux, il s’est tissé des réseaux de renseignements dans tous les quartiers. Surtout, il a rassuré les populations sur la confidentialité, dans le cas où elles collaboraient franchement pour dénoncer des suspects. C’est dans ce sens qu’une information lui est parvenue faisant état récemment de mouvements suspects de jeunes dans une maison inachevée du quartier Chicago. Cela a débouché sur l’arrestation du gang voleur de moto. Et le vendredi dernier, une autre information provenant d’un habitant allant aux champs a fait état de mouvements suspects d’autres jeunes dans une maison inachevée près du commissariat.

La descente musclée des hommes du commissaire Aka Jean Louis a été fatale au gang de braqueurs des domiciles et dealers de drogue. Le premier responsable de la police de Daoukro, recevant la presse dans ses locaux pour lui présenter son « butin » du jour, a profité de l’occasion, pour remercier les populations et les encourager à poursuivre sur cette voie, afin d’avoir une sécurisation totale de la localité. Ce sont donc des populations très enthousiasmées par le travail des forces de l’ordre en général et particulièrement du commissaire Aka Jean Louis et son équipe, qui applaudissent ces différents coups de filet, qui leur permettent de dormir tranquillement et de vaquer sereinement à leurs activités. Preuve de la bonne et farouche volonté des populations de collaborer avec leur police, en notre présence, un habitant du quartier commerce, qui a souhaité garder l’anonymat, est venu dénoncer son propre frère auteur de certains vols dans la ville.

Lire la suite sur FratMat.

Commentaires
Haut