Sénégal

Révélations BBC : le procureur lance un appel à témoins, Sonko se met à sa disposition

Serigne Bassirou Guèye a saisi la balle au bond pour attester devant la presse avoir saisi la DIC pour mener l’enquête

Photo : APA

APA – Dakar (Sénégal) Par Oumar Dembélé – Le procureur Serigne Bassirou Guèye a lancé un appel à témoins sur les allégations de corruption contenues dans une enquête de la BBC portant sur les contrats pétro-gaziers du Sénégal et impliquant Aliou Sall, frère du chef de l’Etat, Macky Sall.

« Tous ces experts, analystes et grands connaisseurs du pétrole et du gaz qui s’agitent sur les plateaux de télévision et à travers les réseaux sociaux ont ainsi une occasion de diriger leurs efforts vers la Division des investigations criminelles (DIC) pour, à cet effet, parler de façon officielle sur la question et éclairer la lanterne des Sénégalais », a déclaré Serigne Bassirou Guèye qui a promis dans la foulée qu’une « enquête complète et approfondie » sera menée par la Division des investigations criminelles (DIC).

Il s’exprimait, mercredi à Dakar, lors d’une conférence de presse dont l’ordre du jour portait également sur la suite judiciaire à donner à l’affaire Fallou Sène, l’étudiant tué à Saint-Louis l’année dernière, et le rapport de l’OFNAC (organe de lutte contre la corruption) sur le Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud), épinglant l’ancien directeur Cheikh Oumar Anne, aujourd’hui ministre de l’Enseignement supérieur.

Mais l’attention des journalistes a essentiellement porté sur le « scandale pétro-gazier à 10 milliards de dollars » révélé il y a une dizaine de jours de cela par la chaîne anglaise BBC et qui défraie actuellement la chronique au Sénégal.

Après que le ministère de la Justice a annoncé lundi dernier avoir saisi le procureur de la République pour « éclairer les Sénégalais sur l’ensemble des faits allégués», Serigne Bassirou Guèye a saisi la balle au bond pour attester devant la presse avoir saisi la DIC pour mener l’enquête.

Ainsi, il a assuré que la Section de recherches de la gendarmerie sera chargée de traquer les «diffuseurs du rapport de l’IGE» qui n’était pas censé «se retrouver sur la place publique».

Par ailleurs, cet appel à témoins qui ne se situe pas dans une posture « d’arrestation » ou « d’intimidation » « n’épargnera aucune personne et ne négligera aucun témoignage devant faciliter la manifestation de la vérité », a souligné M. Guèye.

Dans ce sens, l’homme d’affaires roumain Frank Timis et Aliou Sall seront également « entendus », de même que la journaliste Mayeni Jones de la BBC qui a mené l’enquête sur le « scandale à 10 milliards de dollars ».

Toutefois, certains opposants du régime de Macky Sall n’ont pas attendu longtemps pour réagir à la sortie du procureur.

Ousmane Sonko, l’un des plus virulents parmi eux et qui qualifie Serigne Bassirou Guèye de « procureur de Macky Sall », a malgré tout déclaré sur sa page Facebook qu’il se mettait à la disposition totale des enquêteurs de la DIC.

« Je le prends au mot et me mets à la disposition totale de ses +enquêteurs+ pour réitérer et fournir les preuves de mes accusations de trafic d’influence, conflit d’intérêt, faux, prise illicite d’intérêt, fraude fiscale, concussion et trahison contre les personnes de Macky Sall, Aliou Sall, Aly Ngouille Ndiaye, Amadou Ba et Cheikh Ahmed Tidiane Bâ, Mohamed Abdallah Boun Dionne… », a écrit le président du parti Pastef, également auteur en 2016 du livre « Pétrole et gaz au Sénégal : Chronique d’une spoliation ».

Par ailleurs, la plateforme «Aar Li Nu Bokk» (préserver le bien commun), un vaste mouvement de la société civile, a appelé demain vendredi 14 juin à la Place de l’Obélisque de Dakar à une grande manifestation pour exiger du pouvoir de tirer au clair cette affaire portant sur les ressources pétro-gazières du pays.

ODL/cat/APA

Commentaires
Haut