Politique

Le PDCI juge « arbitraire » l’interpellation de Nestor Dahi

pdci-politique-aminata-n'diaye

« Le PDCI condamne » l’interpellation « arbitraire de Nestor Dahi et de ses camarades de la JFPI », indique Aminata N’Diaye

Photo : DR

Abidjan, 13 juin 2019 – 00H36 GMT [ALERTE INFO] – Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, opposition) a jugé « arbitraire » l’interpellation lundi de quatre responsables de la jeunesse de la branche pro-Gbagbo du Front populaire ivoirien (FPI) dont le secrétaire national Nestor Dahi, libérés mardi soir après 24 heures de garde à vue, dans une déclaration.

« Le PDCI condamne » l’interpellation « arbitraire de Nestor Dahi et de ses camarades de la JFPI », indique une déclaration lue mercredi par la porte-parole du parti Aminata N’Diaye, au siège de la formation à Cocody, à l’Est d’Abidjan.

M.Dahi et ces trois autres membres de la direction de la jeunesse du FPI ont été autorisés mardi soir à rentrer chez eux après 24 heures de garde à vue à la préfecture de police d’Abidjan

Ils avaient été interpellés lundi à Yopougon (Ouest Abidjan) où ils « étaient en concertation ».

Lire aussi :
Le FPI invite le gouvernement « à abandonner ses vieilles méthodes répressives »

Selon leur parti, ces responsables de la JFPI étaient poursuivis pour s’être « réunis constamment ces jours-ci. Sur instruction de leur hiérarchie, les policiers ont alors voulu savoir de quoi ils parlaient et « leurs projets ».

En quête d’une nouvelle alliance depuis sa rupture avec le chef de l’Etat Alassane Ouattara, le PDCI s’est rapproché du FPI dans le cadre d’une plateforme réunissant toutes « les forces vives de la nation ».

EFI

Commentaires
Haut