Infrastructures

La qualité des infrastructures en Afrique au coeur d’un séminaire d’affaires à Abidjan

Souleymane Diarrassouba - économie - commerce - promotion PME

Plusieurs entreprises japonaises et opérateurs économiques ivoiriens participent à cette rencontre de partenariats d’affaires

Photo : Archives

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) – Un séminaire d’affaires sur la qualité des infrastructures en Afrique s’est ouvert mercredi à Abidjan pour préparer la participation de la Côte d’Ivoire à la septième édition de la Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique (TICAD 7) prévue en août prochain à Yokohama au Japon, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

Une vingtaine d’entreprises japonaises et plusieurs opérateurs économiques ivoiriens participent à cette rencontre qui permettra de finaliser des partenariats d’affaires entre les deux pays.

« Cette cérémonie consacre le lancement officiel de la participation de notre pays à la TICAD 7. Spécifiquement cette rencontre est un prétexte pour créer un cadre d’échanges et de partage d’expériences entre les entreprises japonaises et les entreprises ivoiriennes et de créer des partenariats d’affaires qui vont être finalisés pendant la TICAD 7», a expliqué Souleymane Diarrassouba, le ministre ivoirien du commerce, de l’industrie et de la promotion des PME qui a ouvert ces assises au nom de son collègue du plan et du développement, Nialé Kaba.

« Les infrastructures sont à l’économie ce que la colonne vertébrale est pour le corps humain » a estimé M. Diarrassouba déplorant la faiblesse des infrastructures de transport en Afrique l’ouest.

« Le transport routier représente près de 90% des mouvements des personnes en Afrique de l’ouest. Or l’espace de la communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) demeure encore sous-equipé en terme d’infrastructures routières », a regretté le représentant de la ministre Nialé Kaba. C’est pourquoi, il souligné avec insistance que la TICAD constitue une « véritable opportunité» pour le continent.

Lire aussi :
Les acteurs de développement local outillés pour une meilleure planification territoriale

« Cette conférence est une véritable opportunité pour l’Afrique car elle s’inscrit dans le cadre de la recherche de solution au problème de financement des infrastructures et de l’énergie auquel est confronté l’Afrique», a indiqué M. Diarrassouba. Avant lui, au nom de la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire ( CGECI, patronat ivoirien), M. Guy Koizan a fait savoir que ce séminaire permettra de discuter des initiatives de développement de l’Afrique et de la Côte d’Ivoire dans le domaine des infrastructures.

En outre, il a appelé « solennellement » les entreprises ivoiriennes à s’associer à la TICAD 7. La septième édition de la TICAD est prévue du 28 au 30 août prochain à Yokohama au Japon.

Cette conférence initiée par le Japon, est un forum multilatéral qui réunira les pays africains, des organisations internationales, des partenaires au développement… Elle a pour thème : « Financement de la mise en oeuvre des projets et opportunités d’investissement dans les infrastructures et l’énergie en Afrique ».

LB/ls/APA

Commentaires
Haut