Economie

Le Prix de la meilleure administration publique de l’Afrique de l’Ouest décerné au Trésor Public de Côte d’Ivoire

Le Trésor public ivoirien a surclassé plusieurs autres administrations publiques de la sous-région ouest-africaine

Photo : APA

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) – Le Prix spécial panafricain ICS 2019 de la meilleure administration publique de l’Afrique de l’Ouest a été décerné, jeudi, à la Direction générale du Trésor et de la comptabilité publique de Côte d’Ivoire au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée dans la capitale économique ivoirienne, a constaté APA sur place.

Au cours de cette cérémonie de distinction, le Trésor public ivoirien a surclassé plusieurs autres administrations publiques de la sous-région ouest-africaine, selon Charles Sandé, Directeur général de l’Inter Africaine de Communication et de Sondage (ICS) et Promoteur de ce Prix.

Le Prix de la meilleure Direction de communication des structures d’État de Côte d’Ivoire, a été également décerné au Trésor Public de Côte d’Ivoire à travers son Directeur de la communication et des relations publiques, Norbert Kobénan.

Au-delà des orientations générales de la direction générale du Trésor et de la comptabilité publique de Côte d’Ivoire qui ne cessent de produire des résultats probants, certaines actions ont permis, de façon spécifique, de retenir l’attention du jury.

Il s’agit notamment du Système de management intégré Qualité-Engagements de service-Contrôle interne et maîtrise des risques, et du dispositif d’évaluation des performances avec fixation des objectifs individuels et du suivi-évaluation du plan d’actions des processus et des activités gérées en projets.

Recevant cette distinction avec beaucoup de fierté et d’humilité, le Directeur général du Trésor et de la comptabilité publique de Côte d’Ivoire, Jacques Konan Assahoré, l’a «dédié à toute l’administration publique de Côte d’Ivoire car l’aboutissement de nos actions passe, très souvent, par la franche collaboration de divers autres services publics ».

« Je voudrais m’acquitter d’un agréable devoir, en remerciant du fond du cœur tous mes collaborateurs qui, sans relâche, œuvrent quotidiennement à l’atteinte de nos objectifs à travers la parfaite réalisation des missions assignées à notre Institution », a-t-il poursuivi.

En initiant ce Prix qui en est à sa 8ème édition, « vous faites œuvre utile, dans le sens de l’appropriation, par les administrations de notre continent, des bonnes pratiques et méthodes organisationnelles usitées à travers le monde », a déclaré M. Assahoré à l’endroit de Charles Sandé et son équipe.

« Cela cadre parfaitement avec votre noble et ambitieux objectif de développer l’Afrique par la reconnaissance du mérite de ses dignes filles et fils », a-t-il ajouté.

Poursuivant, le patron du Trésor public ivoirien a levé un coin de voile sur la stratégie institutionnelle qui «nous vaut d’être récompensés à cette édition 2019 du Prix ICS ».

Cette stratégie repose essentiellement sur le Plan stratégique de développement 2016-2020 bâti autour des quatre axes.

Il s’agit de l’accélération de la modernisation des outils et des méthodes de gestion, de l’accroissement et la pérennisation des capacités de financement de l’Etat, de l’amélioration de la transparence et de la gouvernance et du renforcement des capacités opérationnelles et le bien-être social du personnel.

« Ce Prix qui nous est décerné aujourd’hui vient s’ajouter à nos précédentes distinctions qu’il importe de rappeler pour montrer les différentes étapes de la construction du Trésor Public moderne », a dit Jacques Konan Assahoré, rassurant que « le Trésor Public ne compte pas s’arrêter sur ces acquis ».

En effet, a-t-il expliqué, « dans notre logique d’amélioration continue, nous avons défini de nouveaux chantiers dont la réalisation devrait renforcer notre apport à l’émergence de notre chère Côte d’Ivoire ».

Il s’agit principalement de la digitalisation des procédures et méthodes de gestion d’une part, et de la certification globale des services du Trésor public, d’autre part.

En ce qui concerne, la digitalisation, elle tire sa source de la volonté des responsables du Trésor public d’œuvrer à l’amélioration de la qualité des prestations, en adaptant constamment leurs pratiques aux standards modernes de gestion. C’est pourquoi, l’année 2019 a été placée sous le sceau de « la digitalisation des procédures ».

Quant à la certification globale, ce challenge a été érigé au rang des priorités pour cette année, en ce sens que la certification d’une administration est gage de la confiance de ses partenaires et usagers, a encore expliqué M. Assahoré.

« C’est donc un mouvement d’ensemble qui s’appuie sur l’uniformisation de la qualité de service et dont la finalité est de hisser le Trésor Public au rang des Administrations Publiques les plus performantes au niveau international », a-t-il conclu.

LS/APA

Commentaires
Haut