Burkina Faso

La justice française valide l’extradition de François Compaoré au Burkina

Norbert Zongo a été assassiné alors qu’il enquêtait sur la mort suspecte du chauffeur de François Compaoré

Photo : DR

APA-Ouagadougou (Burkina Faso) De notre correspondant : Alban Kini – La Cour de cassation de la France a validé, mardi, l’extradition vers le Burkina Faso, de François Compaoré, frère cadet de l’ex-président, Blaise Compaoré) inculpé dans le dossier judiciaire relatif à l’assassinat en 1998 du journaliste Norbert Zongo.

Selon le journal français Le Figaro qui a donné l’information, la Cour de cassation française a rejeté le pourvoi déposé par le frère de l’ex-président déchu, mis en cause dans l’enquête sur l’assassinat en 1998 du journaliste Norbert Zongo.

Le média précise que cette extradition doit encore être autorisée par un décret du gouvernement français, lui-même susceptible d’un recours devant le Conseil de l’Etat.

Le journaliste d’investigation Norbert Zongo a été assassiné le 13 décembre 1998 alors qu’il enquêtait sur la mort suspecte de David Ouédraogo, chauffeur de François Compaoré.

Durant le règne de Blaise Compaoré, le dossier judiciaire relatif à cet assassinat n’a pas connu beaucoup d’avancée. Il a fallu la chute de Blaise Compaoré, suite à l’insurrection populaire de fin octobre 2014, pour relancer le dossier.

ALK/te/APA

Commentaires
Haut