Côte d'Ivoire

22 Mai 2019 – La situation sécuritaire du pays en exergue à la Une des journaux

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire) – Les journaux quotidiens ivoiriens parus, mercredi, sur l’ensemble du territoire national se font l’écho de la situation sécuritaire du pays, quelques jours après les conflits inter-communautaires de Béoumi (Centre-Nord) et Kocoumbo (Centre) ainsi que les tensions enregistrées à Attécoubé dans le district d’Abidjan (Sud) entre populations civiles et policiers.

« Tensions sociopolitiques : le régime rend la Côte d’Ivoire ingouvernable », écrit LG Infos qui constate que « Ouattara rattrapé par ses propres paroles ». Le confrère apprend également à ses lecteurs que trois groupes parlementaires accusent le gouvernement.

« Situation sécuritaire en Côte d’Ivoire : les députés de l’opposition dénoncent le laxisme du gouvernement », renchérit Notre Voie, selon qui les conflits inter-communautaires sanglants répertoriés dans le pays sont les conséquences du désarmement raté.

« Bouna 2016, Kanakono 2017, Bangolo 2018, Béoumi 2019 : pourquoi le pays s’embrase sous le régime RDR (Rassemblement des républicains) », s’interroge pour sa part Le Quotidien d’Abidjan à côté de Le Nouveau Réveil qui pense que les crises de Béoumi et Sakassou (ndlr : guerre de succession à la tête du royaume Baoulé) ont été suscitées pour « le contrôle du V Baoulé ».

« L’armée assiège Béoumi» une semaine après les affrontements inter-communautaires qui ont fait 10 morts, une centaine de blessés et d’importants dégâts matériels dans ce département de la région de Gbêkê (Bouaké, Centre-Nord), souligne à son tour Générations Nouvelles.

Ce qui fait dire à Soir Info qu’un « sérieux danger plane sur la Côte d’Ivoire ».

CK/ls/APA

Commentaires
Haut