Football

L’Ajax est passé du « rêve au cauchemar »

À quelques secondes de la finale, l’Ajax Amsterdam a craqué une dernière fois face à Tottenham (2-3)

Photo : DR

Du rêve au cauchemar. À quelques secondes de la finale, l’Ajax Amsterdam a craqué une dernière fois face à Tottenham (2-3). La folle aventure de Ten Hag et ses hommes s’arrête donc en demi-finale après un scénario invraisemblable. Le retour sur terre est brutal pour les Néerlandais.

L’épilogue est cruel tant l’histoire a été belle. Mais ce mercredi soir, la folle aventure de l’Ajax Amsterdam en Ligue des champions a pris fin. Face à Tottenham, les hommes de Ten Hag, qui pensaient tenir leur finale après avoir mené de deux buts, ont eux aussi subi une remontada épique (2-3) au terme d’une nouvelle soirée incroyable. Passés du paradis à l’enfer, les joueurs de l’Ajax étaient K.O. debout après la rencontre.

« On avait fait une bonne première mi-temps. En deuxième on a pas fait ce qu’on devait faire, comme presser haut. Je ne sais pas quoi dire, c’est incroyable », explique de son côté Matthijs de Ligt, encore buteur mercredi soir. « C’est très dur de sortir comme ça, on était à une seconde de la finale. C’est difficile à expliquer. Il n’y a aucune explication. Maintenant, on va devoir assurer la fin de saison. C’était un rêve, on était si proche. C’est en fait un cauchemar », poursuit-il au micro de Sky Italie.

« On était si proche du rêve… »
Daley Blind, son coéquipier, peinait à trouver ses mots. « Que dire… c’est terrible. On était si proche de ce rêve », lâche le défenseur, conscient toutefois d’avoir donné du plaisir à ses supporters (et pas que) durant cette aventure en Ligue des champions. « On a bien sûr réalisé une performance extraordinaire en Ligue des champions cette saison. Nous sommes très fiers. Beaucoup de personnes dans le monde ont pris du plaisir avec nous », estime-t-il.

« Je suis très fier de cette équipe et ce qu’elle a accompli jusqu’ici. Nous avons connu un superbe parcours. Nous avons essayé de tuer la partie, mais n’avons pas réussi. J’ai dit aux joueurs que c’est très difficile de trouver les mots justes dans un moment comme celui-ci et que le football est cruel », a de son côté expliqué Ten Hag, l’entraîneur de l’Ajax.

« Nous devons supporter le côté cruel ce soir, mais nous devons poursuivre le chemin. La finale de la Ligue des champions est unique et les joueurs le réalisent parfaitement. Du coup, nous avons besoin du temps pour oublier, mais nous devons retourner sur le terrain dimanche. Nous le devons à nous-mêmes et à nos fans. On méritait la finale, c’est très dur. Notre rêve s’effondre », confie -t-il. Du rêve au cauchemar, il n’y a parfois qu’un pas.

Commentaires
Haut