Culture

Bientôt, un nouveau village rasta de 7 ha à Adiaké

Le jeune athlète du tir à l’arc en France, Kouassi René, leur a offert 7 ha de terre à Adiaké pour en faire un nouveau village rasta

Photo : Archives

L’assemblée générale extraordinaire de l’Association des rastas artistes et artisans de Côte d’Ivoire (Araaci) tenue, jeudi le 2 mai 2019, à Grand-Bassam, a été riche en enseignements.

Au premier chef, la volonté des rastas de se prendre en charge, d’être indépendants à tous points de vue. C’est pourquoi ils ont déploré la destruction de leur village de Port-Bouët. « Nous sommes rejetés par la société. C’est pourquoi nous nous mettons ensemble pour nous soutenir mutuellement, réunis dans un même espace, notre village culturel. On ne fait rien de mal. Pourquoi venir le détruire?», s’est interrogé Koko Shéniko, le président de l’Araaci.

Séance tenante, un mécène amoureux des causes rastafari, le jeune athlète du tir à l’arc en France, Kouassi René, leur a offert 7 ha de terre à Adiaké pour en faire un nouveau village rasta. « Ils peuvent y cultiver pour se nourrir, pratiquer l’artisanat et en faire leur domaine », a déclaré le donateur.
Lire la suite ici

Commentaires
Haut