Economie

Trésor public ivoirien: Les usagers invités à se doter d’un compte de la plateforme Baobab

Photo : APA

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)-Le Trésor public ivoirien invite les usagers à se doter d’un compte de la plate-forme numérique interactive « Baobab », permettant au contribuable de poster des plaintes et réclamations, mais surtout de suivre en temps réel le traitement de son dossier et de ses mandats.
L’information a été portée, jeudi, par une équipe du trésor public et de la comptabilité aux autorités et aux contribuables à Divo et à Tiassalé, deux localités situées dans le Sud-Ouest ivoirien, à l’occasion de séances de sensibilisation et de formation.

Baobab est une plateforme d’écoute et de relation client du trésor public qui permet à l’usager de poster des plaintes et réclamations, mais surtout de suivre en temps réel le traitement de son dossier et de ses mandats. Elle donne aussi des informations sur le trésor et offre la possibilité de tchater en direct.

À Divo, la séance s’est déroulée dans la grande salle de réunion de la préfecture de Région. Dans cette ville, les autorités administratives et politiques n’ont pas manqué d’éloges après les explications données par le superviseur Baobab, Mme Éva Carolle Anonsé.

Le préfet de Région, préfet du département de Divo, M. Kouakou Assouman s’est félicité de cette approche du trésorier général de Divo, Jacques Bosson, ainsi que la délégation envoyée par la Direction générale du trésor et de la comptabilité publique.

Il a, séance tenante, instruit ses administrés de prendre de nouvelles dispositions dans leurs relations avec la trésorerie générale de la localité afin que les usagers et les contribuables s’approprient cette plateforme.

« Avec un tel outil et à l’heure du numérique, vous n’avez plus à aller encombrer les locaux de la trésorerie générale. Si ce n’est pas pour un paiement physique, passez désormais par Baobab pour avoir toutes les réponses à vos préoccupations », a dit le préfet de Région, préfet du département de Divo.

M. Dja-Blé, ancien ministre de la Sécurité et actuel vice-président du Conseil régional du Loh-Djboua, a salué les efforts déployés par le trésor public et de la comptabilité en vue de faciliter la vie à ses usagers, chose qui ne date pas d’aujourd’hui.

« Il faut saluer Baobab, parce qu’avec un tel outil, on a plus besoin des fameux intermédiaires qui pullulent dans nos administrations et qui contribuent malheureusement à hausser le coût de la vie », a ajouté l’ex-membre du gouvernement ivoirien.

Du côté de Tiassalé, la séance de sensibilisation et de formation a eu lieu dans les locaux de la trésorerie générale tenue par M. Gba Nesson. Représentant du préfet du département de Tiassalé, le secrétaire général de préfecture, M. Kouakou Yao, a appelé les opérateurs économiques à se doter d’un compte sur la plateforme Baobab qui épouse « parfaitement », selon lui, la vision du gouvernement.

« Le gouvernement fait de l’amélioration du service public l’une de ses priorités. L’État cherche à digitaliser les services publics, notamment ceux des régies financières, et à apporter ainsi des solutions aux préoccupations soulevées. Baobab entre parfaitement dans ce cadre », a fait savoir Kouakou Yao.

Le staff du trésor public est également arrivé à Lakota, ville voisine à celle de Divo. Ici, les opérateurs ont été instruits sur les fonctionnalités de la plateforme Baobab, qui permettent ainsi à l’usager client (fournisseurs, fonctionnaires, retraités, élèves et étudiants) de disposer d’un compte personnalisé.

La plateforme numérique Baobab du trésor public et de la comptabilité de Côte d’Ivoire s’inscrit dans un vaste programme du gouvernement qui veut dématérialiser toutes les procédures administratives afin de faciliter les opérations courantes des administrés auprès des services publics.

AP/ls/APA

Commentaires
Haut