Diplomatie

Ouattara et Al-Sissi conviennent de booster les échanges «faibles» entre la Côte d’Ivoire et l’Egypte

Des accords de coopération ont été signés dans les domaines de la santé, du tourisme et de la culture

Photo : Archives

APA-Abidjan- (Côte d’Ivoire) – Le chef d’Etat ivoirien Alassane Ouattara et son homologue égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi ont convenu, jeudi de booster les échanges globaux « faibles » malgré les excellente relations entre les deux pays.

Les deux chefs d’Etats s’exprimaient au terme d’un entretien dans le cadre de la visite de travail et d’amitié qu’effectue, Abdel Fattah Al-Sissi par ailleurs Président en exercice de l’Union Africaine (UA).

« Malgré l’excellente qualité des relations entre nos deux pays ainsi que les accords de coopération qui existent, le volume des échanges globaux demeure faible », a regretté Alassane Ouattara qui a salué cette « visite historique », la première d’un «chef d’Etat égyptien dans notre pays ».

Alassane Ouattara a relevé que le développement de cette coopération passe par « l’organisation de foras économiques, l’établissement de partenariats entre nos chambres de commerce et le retour d’Egypte Air que nous souhaitons le plus rapidement possible ».

Dans cette même veine, le chef de l’exécutif ivoirien « a encouragé les entrepreneurs égyptiens à saisir les opportunités offertes par le code d’investissement et à venir investir dans la transformation des produits agricoles tels que le cacao, l’anacarde ».

Par ailleurs, M. Ouattara a félicité son hôte égyptien « pour le programme de modernisation initié » dans son pays et salué « les succès enregistrés dans la lutte contre le terrorisme ».

Le Président égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi a rappelé que cette visite « vise à la promotion du travail commun visant au renforcement de la sécurité et du développement des pays ».

Le président égyptien saluant le leadership de la Côte d’Ivoire dans la région ouest-africaine et sur la scène internationale a aussi insisté sur « la nécessité de renforcer la coopération» entre la Côte d’Ivoire et son pays.

A cette occasion, des accords de coopération ont été signés dans les domaines de la santé, du tourisme et de la culture. L’établissement des relations diplomatiques entre ces deux pays date du 07 décembre 1973.

Ce sont au total sept accords qui lient la Côte d’Ivoire et l’Egypte. Ils sont relatifs au transport aérien, (25 novembre 1968-Abidjan), au Traité d’Amitié et de Coopération, (Abidjan le 15 janvier 1985), à la coopération culturelle, scientifique et technique, ( Abidjan le 15 janvier 1985), à la création d’une Commission mixte de coopération, (Abidjan le 03 mars 1998), le commerce (Abidjan le 25 février 1998), à la santé et à la production pharmaceutique (Caire le 27 juillet 2002).

Par ailleurs, un mémorandum d’entente relatif aux consultations politiques régulières entre les ministères des affaires étrangères des deux pays a été signé au Caire le 6 décembre 2017.

Cette visite du président égyptien en Côte d’Ivoire s’inscrit dans le cadre d’une tournée ouest-africaine qu’il a entamée dimanche par la Guinée. Après l’étape ivoirienne, Abdel Fattah Al-Sissi est attendu au Sénégal.

Les échanges globaux entre la Côte d’Ivoire et l’Egypte se sont élevés en 2018 à 31,968 milliards de FCFA contre 32,464 milliards de FCFA en 2017. Dans un document officiel transmis à APA, le ministère des affaires étrangères rappelle qu’en 2017, l’Egypte était le 50è client et le 35è fournisseur de la Côte d’Ivoire.

SY/hs/ls/APA

Commentaires
Haut