Economie

La plateforme du Trésor, Baobab, expliquée aux populations du Sud-Comoé

La caravane de sensibilisation et de formation sur Baobab, la plateforme d’écoute et de la relation client du Trésor Public s’est poursuivie, mardi, dans le Sud-Comoé.

Photo : APA

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)- La caravane de sensibilisation et de formation sur Baobab, la plateforme d’écoute et de la relation client du Trésor Public s’est poursuivie, mardi, dans le Sud-Comoé, troisième région économique de Côte d’Ivoire où Baobab a été expliquée aux populations , rapporte une note d’information de la régie financière, transmise, jeudi, à APA.

Dans l’ancienne capitale de la Côte d’Ivoire, Grand-Bassam, comme dans celle du Sanwi, Aboisso, Carole Eva Anossé, superviseur de Baobab, a expliqué aux usagers clients du Trésor Public ainsi qu’aux autorités préfectorales et municipales, les fonctionnalités de cette plateforme, « lancée depuis le 26 octobre 2018 ».

« Depuis lors, cette plateforme permet aux usagers clients non seulement de poster et suivre leurs préoccupations, réclamations et dossiers mais aussi de consulter les paiements et d’évaluer les services et prestations du Trésor Public », a indiqué Mme Anossé soulignant que Baobab intéresse « aussi bien les fournisseurs et prestataires de l’Etat que l’élève et l’étudiant ».

Elle a, également, assuré les auditoires de Grand-Bassam et d’Aboisso que « cet outil est parfaitement fonctionnel et que l’utilisateur a droit à un suivi personnalisé totalement gratuit, dès lors qu’il dispose d’une connexion à partir de son téléphone portable, ordinateur, Smartphone et tablette », précise le document. Selon Carole Eva Anossé, le délai maximum pour une réponse définitive est de 72 heures. 

Pour Adolphe Yao Yao, Trésorier général de Grand-Bassam, « cette sensibilisation devrait aider à accroître un taux d’exécution des mandats qui frôle déjà les 100% ». Quant à son collègue d’Aboisso, Bakayoko Dogoba,  il a estimé que « toute administration qui se veut moderne ne peut se passer d’un outil comme Baobab » avec la promesse de continuer la sensibilisation dans sa zone de compétence.   Les villes de Divo et de Tiassalé, au Sud-Ouest accueilleront la prochaine étape de la caravane, ce jeudi. 

 

HS/ls/APA

Commentaires
Haut