Duékoué

Le maire Honoré Guibony rassure les populations que le gouvernement sera à leur chevet

Lors de sa descente sur le terrain, le maire Honoré Guibony a eu un mot de réconfort pour ses administrés sous le choc

Photo : DR

La capitale de région du Guémon – Duékoué – s’est réveillée dans la désolation, le 3 avril 2019. Une violente tornade qui s’est abattue sur la ville au petit matin en est la cause et donne depuis lors au chef-lieu du Guémon, l’image d’une commune sinistrée.

Le maire de la commune, Honoré Guibony a rassuré les populations que le gouvernement va être au chevet de Duékoué.
Pour preuve, 72 heures après, soit le 05 avril, la localité – porte d’entrée de l’ouest ivoirien – restait encore dans le noir. Et ce, du fait des dégâts enregistrés dans les locaux de la Compagnie ivoirienne d’électricité (Cie).

En effet, un pan du mur du fournisseur de l’énergie électrique a cédé. Détruisant sur son passage plusieurs installations électriques. Outre le siège local de la Cie, plusieurs habitations et services administratifs portent eux aussi les stigmates de la tornade.

Il s’agit notamment du Centre hospitalier régional (CHR) dont des unités de soins sont désormais hors service ; de la brigade de gendarmerie où un arbre s’est couché sur 2 véhicules d’intervention et de plusieurs écoles dont les toitures ont été arrachées et emportées pendant la pluie diluvienne qui accompagnait la tornade. Sur la liste des écoles sinistrées, l’on relève Duekoué 5, Ecole 2, Père Thété, Yafani et Municipalité. Toutes ces écoles ainsi que des services sécuritaires et sanitaires touchés par cette catastrophe naturelle, ont été visités par le premier magistrat, Honoré Guibony.

Lors de sa descente sur le terrain, le maire Honoré Guibony, sans laisser apparaître sa déprime, a eu un mot de réconfort pour ses administrés sous le choc. Puis, après s’être enquis des dégâts, il sollicitait l’évaluation rapide des dommages à l’effet de lui permettre de saisir les autorités compétentes pour remettre en état de service les administrations dégradées. « Alors que nous n’avons pas fini de jubiler pour les deux cadeaux faits à notre commune par le Président de la République, Alassane Ouattara, nous voici frappés de plein fouet par cette catastrophe naturelle. Duékoué est sinistré. Oui. Mais, Duékoué ne va pas se coucher dans la douleur et le désespoir. Nous allons nous serrer les coudes et le gouvernement va nous appuyer pour reprendre notre marche entamée vers le développement », laissait entendre, optimiste, le maire Guibony, appelant ses administrés à adhérer au projet d’assainissement communal que la mairie va laisser dans les prochains jours avec l’appui de la ministre en charge de la Salubrité, Anne Ouloto.

« L’horizon n’est pas sombre. Nous avons de grandes ambitions pour Duékoué. Sur la liste, nous avons le chantier de l’assainissement. C’est vrai. On ne peut pas prévoir une catastrophe naturelle. Mais, on peut réduire l’impact des dégâts à travers le suivi des mesures de salubrité. Duékoué va être une ville moderne et modèle de développement à l’échelle nationale avec le concours de tous. Serrons-nous les coudes. Donnons-nous la main », mobilisait Honoré Guibony, invitant, par ailleurs « le gouvernement à aider Duékoué à sortir de cette épreuve rapidement et sereinement ».

Source : FratMat.info

Commentaires
Haut