Afrique

Accord de coopération entre les Caisses de dépôts du Maroc et du Niger

Cet accord confirme les nombreuses convergences d’intérêt entre deux institutions reconnues dans leur pays respectif

Photo : APA

APA-Rabat (Maroc) – La Caisse marocaine de dépôt et de gestion (CDG) et la Caisse de dépôts et des consignations du Niger ont signé, mercredi à Rabat, un accord de coopération destiné à concourir au développement des relations entre les cosignataires dans les domaines liés à la gestion de l’Epargne, au financement des PME- PMI, à l’Ingénierie Civile et Financière et au secteur de l’Immobilier.

Signé par le Directeur Général de la Caisse de Dépôt et de Gestion du du Maroc (CDG) Abdellatif Zaghnoun et le Directeur Général de la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) du Niger, Ousmane Idi Ango, cet accord de coopération bilatéral entre les deux institutions s’inscrit dans le cadre de la dynamique insufflée, en 2011 à Marrakech, aux relations bilatérales entre les Caisses de Dépôts.

Cet accord confirme les nombreuses convergences d’intérêt entre deux institutions reconnues dans leur pays respectif en tant qu’acteurs majeurs du développement économique et du soutien aux politiques publiques, indique jeudi un communiqué de la CDG-Maroc.

Accompagné d’une délégation composée de hauts responsables, le responsable nigérien a salué les réalisations remarquables de la CDG durant ses soixante années d’existence et son rôle primordial d’investisseur dans le processus de développement du Maroc.

Soulignant l’intérêt accordé par la CDG au développement des relations Sud-Sud, M. Zaghnoun a réaffirmé, pour sa part, la disposition de la Caisse de Dépôt et de Gestion à faire bénéficier la CDC du Niger de son expérience et de son expertise dans les différents domaines d’intérêts communs.

Engagés en faveur d’une coopération Sud-Sud plus efficiente, les deux responsables ont convenu de coordonner leurs actions visant à promouvoir la coopération entre la CDG et la CDC du Niger et à œuvrer au renforcement des échanges permanents et constructifs entre les dirigeants des deux institutions.

La Caisse de Dépôt et de Gestion ambitionne depuis sa création de construire des partenariats internationaux fondés sur les intérêts communs et la volonté

conjointe de réaliser un développement durable.

A cet effet, la CDG met à la disposition des pays africains amis son expérience et son savoir-faire, en s’impliquant dans des projets de création de Caisses de Dépôts dédiées au développement. Avant 2004, la CDG était l’unique caisse de dépôt en Afrique, aujourd’hui, grâce à la réussite de ce modèle économique particulier, certains pays africains ont emboîté le pas au Royaume du Maroc.

Sept caisses de dépôt ont ainsi été créées depuis, et trois autres sont en instance de création.

Par ailleurs, la CDG avait pris en 2011 l’initiative de lancer le Forum des Caisses de Dépôts, une plateforme d’échanges et de dialogues entre les caisses de dépôts africaines, européennes et américaines dans l’objectif de diffuser leur modèle économique et de promouvoir le rôle de ces institutions dans la mobilisation et la transformation de l’épargne en investissements productifs.

Cette plateforme est devenue un lieu privilégié de rencontres, de concertations et de partages de visions et expériences entre les différentes Caisses.

Sur un autre registre, le Groupe Caisse de Dépôt et de Gestion met à la disposition des pays africains toute son expertise en matière d’ingénierie à travers sa filiale NOVEC, aujourd’hui championne nationale dans le domaine. Novec, dont l’action s’articule autour de quatre secteurs (le Bâtiment, l’Eau & l’environnement, les Infrastructures et l’Agriculture et l’Energie), est aujourd’hui installée au Gabon et est intervenue au Congo, au Burkina Faso et au Cameroun.

La CDG travaille également avec ses partenaires africains sur les sujets liés à la prévoyance. En effet, la CDG apporte, depuis 1994, son soutien à différentes caisses de retraite du continent.

HA/APA

Commentaires
Haut