Aboisso

Plus de 30 tonnes de produits prohibés incinérés par le bureau des douanes de Noé

Une vue des produits à incinérer

Photo : AIP

Aboisso, 29 mars (AIP)-Le bureau des douanes de Noé (Sud-Est, région du Sud-Comoé) a incinéré, mercredi, non loin du village de Sayekro, dans la sous-préfecture de Noé, 30,77 tonnes de produits prohibés, saisis sur la période de janvier à mars 2019.

Il s’agit, notamment, de produits pharmaceutiques non enregistrés (PPNE) (15 093 kg), de produits cosmétiques éclaircissants périmés (12 124 kg), de boissons frelatées ou liqueurs (2 148 kg), de pétards et feux d’artifices (498 kg), de sachets et emballages plastiques non biodégradables (851 kg) et de tiges de cigarettes artisanales contenant de la nicotine (62 kg).

Le préfet de Tiapoum, Koné Vakaba, a lancé un appel aux commerçants et opérateurs économiques, qui s’adonnent à « des activités nuisibles à l’économie nationale », afin qu’ils y mettent fin. « Ces activités illicites ne peuvent prospérer, » a-t-il déclaré.

L’autorité préfectorale a félicité et exhorté les Forces de défense et de sécurité à redoubler d’efforts. Quant au directeur régional des douanes, Colonel Mohamed Fadiga, visiblement satisfait du travail de ses éléments, il a expliqué que les missions de la douane sont d’ordre économique, fiscal et administratif.

Il a exprimé sa reconnaissance à tous ceux qui accompagnent son service dans l’accomplissement des missions des douanes dans le Sud-Comoé.

En moins de quatre mois, plus de 120 tonnes de produits prohibés ont été saisis puis incinérés à Aboisso et à Noé, a-t-on appris.

(AIP)

akn/fmo

Commentaires
Haut