Bouna

Affaire disparition de sexe : Une colporteuse de fausses nouvelles mise aux arrêts

Kambou Nibiela a été déférée à la maison d’arrêt et correction de Bouna

Photo : AIP

Bouna, 28 mars (AIP)-Kambou Nibiéla, la dame qui avait ameuté tout un village en faisant savoir que son sexe avait disparu, a été mise aux arrêts, mardi, à Bouna.

La scène s’est déroulée, dimanche, à Bibieldouo, un village du département de Bouna. Kambou Nibiéla, 35 ans et mère de cinq enfants reçoit, ce jour-là, à son domicile la visite d’un vendeur ambulant de chargeurs de téléphones portables, Boubakar Souley.

Après l’achat d’un chargeur par la jeune dame, le vendeur sort de la cour. Mais une fois au milieu du village, Boubakar est hélé par une foule de jeunes surexcités, certains armés de bois et machettes.

Il apprend auprès de ces badauds très remontés que sa cliente vient de perdre son sexe et qu’il en serait l’auteur. Dès lors, il est violenté. La gendarmerie alertée par un coup de fil anonyme dépêche sur les lieux une équipe. Boubakar et Kambou sont conduits à Bouna.

Un examen clinique effectué par un médecin gynécologue de l’hôpital général révèle la présence intacte des organes génitaux de la plaignante. Kambou Nibiela a été déférée à la maison d’arrêt et correction de Bouna.

La semaine dernière, deux individus avaient été condamnés pour des faits similaires à six mois de prison, rappelle-t-on.

Depuis janvier, une affaire de disparition de sexe défraie la chronique dans plusieurs localités du département de Bouna. Une vingtaine de plaintes ont été enregistrées et sept cas ont déjà été l’objet d’audiences correctionnelles à la section de tribunal de Bouna.

(AIP)
on/fmo

Commentaires
Haut