Afrique

Le président du Cabo Verde lance le 2e Forum de l’OMS sur la santé (Communiqué)

Le chef de l’Etat a informé les délégués des progrès significatifs réalisés par son pays

Photo : AIP

Abidjan, 27 mars (AIP) – Le président du Cabo Verde, Jorge Carlos de Almeida Fonseca, a publiquement manifesté, mardi, son soutien aux initiatives de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) visant à transformer les soins de santé en Afrique en lançant officiellement, à Praia, le 2e Forum de l’OMS sur la santé en Afrique qui s’étale sur trois jours.

Le chef de l’Etat a informé les délégués des progrès significatifs réalisés par son pays en vue de la mise en place d’une couverture sanitaire universelle, rapporte un communiqué de presse de l’OMS.

Placé sous le thème « Couverture sanitaire universelle et sécurité sanitaire en Afrique : telle est notre vision », le 2e Forum de l’OMS sur la santé en Afrique accueille des personnalités influentes du monde politique, universitaire, de la société civile, des partenaires du développement et du secteur privé.

« Depuis les premières années de notre indépendance, l’OMS a été un partenaire stratégique pour le développement de la santé au Cabo Verde en fournissant une assistance technique et des financements », a souligné le ministre de la Santé et de la Sécurité sociale de Cabo Verde, Dr Arlindo Nascimento do Rosário.

Pour sa part, l’OMS s’est engagée à promouvoir la couverture sanitaire universelle et la sécurité sanitaire dans toute l’Afrique et à faire en sorte que tous les individus et toutes les communautés reçoivent les soins de santé de qualité dont ils ont besoin, sans subir des difficultés sur le plan financier. Cet engagement vient en appui aux Objectifs de développement durable dont l’échéance est fixée à 2030. Composés de 17 cibles, ces objectifs ont pour finalité de parvenir à une couverture sanitaire universelle d’ici à 2030.

« Ce n’est pas par hasard que nous avons demandé que ce Forum se tienne à Praia », a déclaré le Dr Matshida Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique. « Nous sommes venus nous inspirer et tirer des leçons des progrès remarquables que Cabo Verde a réalisés sur le plan de l’amélioration de la santé de ses citoyens », a-t-elle poursuivi. L’Afrique connaît généralement plus de 100 urgences sanitaires chaque année.

(AIP)

cmas

Commentaires
Haut