Man

La construction du nouveau marché de Man suscite des grincements de dents

Concertation pour la construction du nouveau marché de Man

Photo : AIP

Man,23 mars(AIP)-La construction du nouveau marché de Man, à hauteur de neuf milliards de francs CFA, par l’entreprise Saïdi, à partir du 6 avril, suscite des grincements de dents relativement aux conditions de son accès.

Vendredi certains commerçants à la demande de leur syndicat n’ont pas ouvert leur magasin pour marquer leur refus des conditions d’accès au nouveau marché qui aura entre autres, des magasin de 9m2 à trois millions de francs CFA ainsi des étals à 200 000 francs CFA ,à payer de façon échelonnée.

Ces commerçants ont exprimé leur mécontentement ce même jour au cours d’une réunion tripartite entre autorités administratives, municipales et syndicales. Ils ont plaidé pour que le délai imparti pour les travaux soit revu car « trop court » pour qu’ils puissent se préparer à quitter le marché à reconstruire.

«Nous sommes couturiers et si nous voulons avoir un magasin pour notre métier ce sera les 9 m2. Pourtant le montant de trois millions de francs CFA est exorbitant pour nos couturiers. Nous ne sommes pas contre la construction du nouveau marché, bien au contraire cela profitera à nous tous. Il faut tenir compte de tous les paramètres et voir si tout le monde se sent dans ce nouveau marché (…), a fait savoir le couturier Keita Moussa, parlant au nom des couturiers en particulier et des commerçants en général.

Il a souligné que depuis l’annonce des travaux, les syndicats ont fait plusieurs réunions avec le maire pour que les contours de ce projet n’empiètent pas sur les commerçants.

Comme lui, des commerçants ont fait des propositions aux différentes autorités quand à la situation de ceux qui ont leur place dans le marché. Certains ont opté pour la gratuité du recasement de ceux ci. À toutes ces requêtes les autorités municipales conduites par le premier adjoint, le 2ème et le 5ème adjoint se sont dits ouverts à tout échange pour la réussite dudit projet.

Au nom du préfet de région et du département de Man, le secrétaire général 1 de la préfecture, Gouassirou Ernest a salué les échanges qui démontrent “l’importance du sujet”. Il a exhorté les commerçants à poursuivre les échanges avec la mairie et a demandé aux différentes parties de convoquer une réunion d’urgence pour plancher sur le problème.

(AIP)

amak/ask

Commentaires
Haut