Ghana

185 millions de dollars du FMI pour sauver le cédi

Le pays est exposé à un risque d’escalade de sa dette extérieure à la suite d’une émission d’euro-obligations

Photo : DR

APA-Accra (Ghana) – Le Ghana va recevoir 185,2 millions de dollars du Fonds monétaire international (FMI) au titre de la dernière tranche de sa facilité de crédit élargie (ECF) de près d’un milliard de dollars pour faciliter la stabilisation du cedi ghanéen.

Le Conseil d’administration du FMI a achevé son huitième (8e) et dernier examen du FCE, ce qui a permis au pays d’avoir droit au montant indiqué pour soutenir son économie.

En 2015, le Ghana s’était adressé au FMI pour obtenir l’appui du FCE afin de soutenir les efforts visant à rétablir la viabilité de la dette et à favoriser, entre autres, une croissance élevée et la création d’emplois.
Le Ghana avait également annoncé sa sortie du programme du FMI en avril 2018, après une mise en œuvre réussie du programme de discipline budgétaire qui a remis l’économie en bonne santé.

Selon le Daily Graphic, le Directeur général adjoint du FMI et président du programme d’examen du Ghana, M. Zao Zhang a mis en garde contre la dépendance excessive du pays vis-à-vis des investisseurs étrangers, ajoutant qu’elle l’exposait au risque de change.

Il a noté que le pays est actuellement exposé à un risque élevé d’escalade de sa dette extérieure à la suite d’une émission d’euro-obligations de 3 milliards de dollars sur le marché intérieur.

DAP/GIK/lb/te/APA

Commentaires
Haut