Santé

L’international Inner Wheel district 909 s’engage à combattre la drépanocytose

Le gouverneur du district 909 de l’international Inner Wheel, Marie Laure Bonafos

Photo : AIP

Abidjan, 15 mars (AIP)- Les femmes membres de l’International Inner Wheel du district 909, ont pris l’engagement jeudi, à l’ouverture de leur 17 ème Assemblée générale annuelle, de combattre la drépanocytose, en sensibilisant un large public sur cette maladie.

« Au titre de notre action majeure à réaliser par nos clubs, pour ce mandat 2018-2019, portant sur la lutte contre la drépanocytose, nous prévoyons des campagnes d’informations, de sensibilisation et de dépistage en milieu scolaire et auprès des jeune en âge de se marier et de faire des enfants », a indiqué le gouverneur du district 909 de l’international Inner Wheel, Marie Laure Bonafos.

Cette cause noble a été encouragée par le ministre des Mines et de la Géologie, Jean Claude Kouassi, qui est persuadé qu’avec l’empathie, le dynamisme et l’engagement des femmes de l’International Inner Wheel du district 909, le taux de prévalence de cette pathologie réduira très sensiblement. « Vous avez la capacités de faire bouger les choses et de les faire progresser pour le grand bien de toute l’humanité », a-t-il dit.

Inner Wheel est une organisation internationale de femmes fondée en 1924 par Margarette Golding, infirmière, femme d’affaires et épouse d’un Rotarien de Manchester. Elle est présente dans plus de 104 pays et subdivisée en district. Chaque district est dirigé par un gouverneur, élu pour un an. Le district 909 regroupe quant à lui les clubs de huit pays de l’Afrique occidentale à savoir, le Benin, la Guinée, le Niger, Le Burkina Faso, le Mali, le Togo, le Sénégal et la Côte d’Ivoire.

Depuis 2009, la drépanocytose occupe le quatrième rang dans les priorités de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) en matière de santé publique mondiale après le cancer, le sida et le paludisme pour la zone Afrique. Cette maladie génétique qui altère la structure de l’hémoglobine dans les globules rouges touche plus de 25 millions de personnes dans le monde, d’abord les enfants et les jeunes, a-t-on appris.

(AIP)

tg/tm

Commentaires
Haut