Ferkessédougou

Le ministre Sangafowa dans le bassin sucrier de Ferké

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mamadou Sangafowa Coulibaly.

Photo : AIP

Ferkessédougou, 15 mars (AIP) – En marge d’une mission dans le Nord ivoirien, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mamadou Sangafowa Coulibaly, a visité vendredi, le complexe sucrier Ferké 1.

Cette visite a été l’occasion pour le ministre et sa délégation de s’informer davantage sur les activités du groupe SUCAF-CI, à travers les complexes sucriers Ferké 1 et Ferké 2, mais encore plus sur les défis et les opportunités de la filière.

Ainsi, les présentations ont porté notamment sur les généralités de la filière, le plan de développement du groupe, le Projet d’extension Sud Ferké (PESUF), les maladies de la canne à sucre, la canne villageoise et projets UE, la problématique de la gestion de l’eau ainsi que la fraude qui porte préjudices aux deux compagnies sucrières en Côte d’Ivoire. Des présentations suivies d’une visite de champ.

Le ministre a notamment insisté sur l’impact de tous ces projets sur les populations notamment les jeunes.

Avec une production annuelle de 200.000 T, la Côte d’Ivoire est le premier producteur de sucre en Afrique de l’ouest et projette 280 000 T d’ici 2024. Cette production est destinée à la clientèle des ménages (76%) et des industriels (24%). Le pays compte environ 30 000 ha de superficie sous canne dont 62% irriguée, pour 5 300 ha de plantations villageoises qui ont rapporté trois milliards FCFA aux planteurs lors de la campagne écoulée.

Le marché cumulé des deux compagnies (SUCAF-CI, SUCRIVOIRE) est de 110 milliards FCFA, pour les quatre complexes sucriers. Quelque 60 0000 personnes vivent autour des sites. La filière offre 12 000 emplois directs et 100 000 indirects.
(AIP)
cmas

Commentaires
Haut